×

Offensive contre les précaires

RSA : le gouvernement s’accorde avec LR pour imposer 15h d’activités obligatoires par semaine

Dans le cadre de l’examen de la loi « France Travail », le gouvernement a acté un durcissement du projet en votant une proposition des Républicains pour conditionner le versement du RSA à 15 heures d'activité contraintes par semaine.

Alexis Taïeb

28 septembre 2023

Facebook Twitter
Audio
RSA : le gouvernement s'accorde avec LR pour imposer 15h d'activités obligatoires par semaine

Dans le cadre de l’examen de la loi « France Travail » commencé ce lundi, les députés du camp présidentiel ont voté ce jeudi matin un amendement déposé par le groupe Les Républicain. Celui-ci prévoit d’imposer quinze heures d’activité par semaine aux bénéficiaires du RSA. Alors qu’auparavant le gouvernement hésitait à définir précisément les contours de cette contrainte, il a finalement soutenu l’amendement de compromis présenté par la droite, adopté avec 88 voix contre 27. Une décision vient confirmer son choix de mener le plus durement possible cette guerre aux plus précaires.

Pour justifier ce changement de pied, le gouvernement prend appui sur les exceptions possibles à cette règle notamment pour les parents isolés sans solution de garde ou encore pour les personnes en situation de handicap. L’amendement précise ainsi que ces « activités d’insertion et de formation » - dont il se défend toujours qu’il ne s’agit aucunement de « travail gratuit » - pourraient être diminuées pour « des raisons liées à la situation individuelle de l’intéressé ». Une formule de « compromis » qui « va dans le bon sens » selon le ministre du Travail Olivier Dussopt puisqu’elle fixe les 15 heures comme un « objectif ».

Celui-ici est clair : en prévoyant de suspendre le versement de l’allocation à ceux qui refuseraient de se plier à la mesure, ce qui reviendra à plonger dans l’extrême pauvreté des dizaines de milliers de foyers, il s’agit dorénavant, pour continuer de percevoir les indemnités du RSA, de forcer les bénéficiaires à des activités contraintes qui pourraient aller jusqu’à du travail gratuit comme en témoigne les différentes expérimentations. Une façon évidente de préparer le terrain à des radiations en masses des bénéficiaires du RSA pour les pousser quoiqu’il en coûte sur le marché du travail, pour accepter n’importe quel emploi et notamment les plus difficiles.

Plus largement, le groupe LR avait déjà fait adopter une mesure au Sénat, lors de la première lecture du texte, pour imposer une « durée hebdomadaire d’activité du demandeur d’emploi d’au moins 15 heures ». Une manière d’ouvrir la possibilité d’élargir cette mesure à n’importe qui inscrit au Pôle Emploi.

Alors que l’inflation n’est pas prête de s’arrêter, cette offensive est une manière pour le gouvernement de trouver des bons coupables et de cibler « ceux qui profitent du système ». Plutôt que de négocier avec un gouvernement qui vise les plus précaires et cherche à leur imposer un travail gratuit, les directions syndicales doivent rompre avec le dialogue social et organiser la lutte contre le projet France Travail, de concert avec la lutte pour les salaires et contre la précarité qui se généralise.

Lire aussi : « Conférence sociale » : la nouvelle supercherie de Macron saluée par les directions syndicales


Facebook Twitter
Lidl : comment l'entreprise soutient la colonisation en Cisjordanie

Lidl : comment l’entreprise soutient la colonisation en Cisjordanie

Commande de 2000 drones kamikazes : Macron prépare l'« économie de guerre »

Commande de 2000 drones kamikazes : Macron prépare l’« économie de guerre »

Carrefour : comment l'entreprise française soutient Israël ?

Carrefour : comment l’entreprise française soutient Israël ?

Marine Le Pen dans Les Echos : le RN approfondit sa mue néolibérale

Marine Le Pen dans Les Echos : le RN approfondit sa mue néolibérale

« Statut de l'imam » : Darmanin veut renforcer le contrôle de l'État sur les musulmans

« Statut de l’imam » : Darmanin veut renforcer le contrôle de l’État sur les musulmans

Ritchy Thibault, enfermé 50h et poursuivi pour avoir interpellé Macron : solidarité !

Ritchy Thibault, enfermé 50h et poursuivi pour avoir interpellé Macron : solidarité !

Montpellier. Un militant fiché comme terroriste pour des propos en soutien à la résistance palestinienne

Montpellier. Un militant fiché comme terroriste pour des propos en soutien à la résistance palestinienne

Ukraine. Macron joue les chefs de guerre, le mouvement ouvrier doit reprendre l'offensive

Ukraine. Macron joue les chefs de guerre, le mouvement ouvrier doit reprendre l’offensive