×

Etats-Unis

Palestine : 49 étudiants de Yale interpellés, la colère s’étend à de nombreuses facs américaines

Après l’arrestation d’une centaine d’étudiants à l’Université de Columbia jeudi dernier, la criminalisation du soutien à la Palestine continue aux Etats-Unis. En parallèle, les étudiants de plusieurs universités ont commencé à se mobiliser.

23 avril

Facebook Twitter
Palestine : 49 étudiants de Yale interpellés, la colère s'étend à de nombreuses facs américaines

Crédit photo : occupybeineke

Depuis près d’une semaine, des étudiants de l’Université de Yale, dans la ville de New Heaven (Connecticut) occupent leur campus afin de protester contre le génocide à Gaza et la complicité de leur université et du gouvernement démocrate. Ils exigent ainsi que l’Université de Yale cesse d’investir dans la production d’armes.

Tôt ce lundi matin, la police est intervenue pour arrêter au moins 49 étudiants qui participaient à l’occupation, alors que le campement ne cessait de grandir, comme l’explique le communiqué des étudiants : « Dimanche soir, plus de 600 personnes se sont rassemblées pour protéger plus de 40 tentes ».

« Notre université et complice de la destruction de toutes les universités de Gaza. En tant qu’étudiant de Yale, nous ne pouvons pas rester les bras croisés alors que les étudiants de Gaza sont terrorisés par des bombardements aveugles » a déclaré l’un des étudiants arrêtés. Ces derniers ont été inculpés pour « intrusion criminelle » (criminal trespassing) peut-on également apprendre.

Ces arrestations font suite à celles d’une centaines d’étudiants de l’université de Columbia à New-York jeudi dernier qui, eux aussi, avaient érigé un campement en solidarité avec les palestiniens. Mais malgré la répression, ce lundi des étudiants de l’Université de Caroline du Nord , de l’Université du Michigan, de Berkeley, du MIT, de l’Emerson Collège et de Tufts ont également construit leur propre campement.

A Manhattan, des étudiants de l’Université de New-York se sont mobilisés pour dénoncer, eux aussi, la complicité de leur université avec le génocide en cours. Comme a Yale, ces derniers ont été réprimé par la police dans la nuit qui a procédé à plusieurs arrestations, rapporte la BBC.

Alors que le Congrès américain vient de réaffirmer son soutien inconditionnel à Israël en votant ce week-end une nouvelle enveloppe budgétaire de 26 milliards de dollars et que les Etats-Unis ont usé de leur droit de véto pour refuser le statut de membre de l’ONU à la Palestine la semaine dernière, cette répression policière vise à tuer dans l’œuf le rebond du mouvement de solidarité avec la Palestine et la radicalisation des manifestations étudiantes dans plusieurs universités américaines.

« Yale, tu nous as intimidés, criminalisés, tu as militarisé notre campus, et tu n’as pas accepté nos demandes. Nous ne nous arrêterons pas, nous ne nous reposerons pas jusqu’à ce que nous ayons obtenus la divulgation [des liens avec la production d’armes] et le désinvestissement » déclare dans un message les étudiants mobilisés de Yale. Alors qu’en France aussi, le gouvernement criminalise le soutien à la Palestine et conduit une offensive brutale contre les militants et les syndicalistes qui dénoncent le génocide, le courage et la détermination des étudiants étatsuniens sont exemplaires et montrent la voie à suivre pour la jeunesse au cœur des centres impérialistes dans le combat pour mettre fin au génocide à Gaza et pour la libération de la Palestine.

Lire aussi : Criminalisation des militants pour la Palestine : l’autre face du soutien au génocide d’Israël


Facebook Twitter
Pourquoi le vote du dégel du corps électoral a fait exploser la colère du peuple kanak ?

Pourquoi le vote du dégel du corps électoral a fait exploser la colère du peuple kanak ?

Tortures, humiliations, amputations… : CNN révèle l'horreur d'un camp de détention de Palestiniens

Tortures, humiliations, amputations… : CNN révèle l’horreur d’un camp de détention de Palestiniens

Kanaky : après l'adoption de la loi coloniale, l'État réprime la révolte dans le sang

Kanaky : après l’adoption de la loi coloniale, l’État réprime la révolte dans le sang

État d'urgence, armée, réseaux sociaux coupés : face à la répression coloniale, soutien au peuple kanak !

État d’urgence, armée, réseaux sociaux coupés : face à la répression coloniale, soutien au peuple kanak !

Interdiction de TikTok en Kanaky : une censure grave pour empêcher la mobilisation

Interdiction de TikTok en Kanaky : une censure grave pour empêcher la mobilisation

Tarifs douaniers records : Joe Biden intensifie l'offensive contre la Chine avant les élections

Tarifs douaniers records : Joe Biden intensifie l’offensive contre la Chine avant les élections

États-Unis : où en est le mouvement de solidarité avec la Palestine ?

États-Unis : où en est le mouvement de solidarité avec la Palestine ?

Xénophobie : les agents de Frontex bientôt déployés en Belgique pour traquer et expulser les migrants

Xénophobie : les agents de Frontex bientôt déployés en Belgique pour traquer et expulser les migrants