×

Moyen-Orient

Offensive surprise contre l’État colonialiste d’Israël. Soutien à la résistance palestinienne !

Israël a été pris par surprise par une offensive de la résistance palestinienne mais son armée prépare déjà une « punition collective », c'est-à-dire un massacre contre le peuple palestinien. La résistance face à l’oppression et au colonialisme n’est pas du terrorisme !

Philippe Alcoy

7 octobre 2023

Facebook Twitter
Offensive surprise contre l'État colonialiste d'Israël. Soutien à la résistance palestinienne !

Ce matin, la résistance palestinienne, dirigée par le Hamas, a lancé une offensive surprise qui a pris Israël au dépourvu. Autour de 5 000 roquettes ont été lancées sur pratiquement l’ensemble du territoire israélien ; des scènes spectaculaires montraient des combattants palestiniens traverser la frontière en parapente ou à bord de pickups ; les forces palestiniennes ont aussi réussi à détruire des tanks, occuper des bases militaires israéliennes et à reprendre des colonies près de Gaza. Il s’agit d’une offensive sans précédent qui a permis aux combattants palestiniens de prendre en otage des militaires, y compris des officiers, mais aussi certains civils.

Parmi les images les plus impressionnantes on a pu voir la fuite en masse de colons israéliens, la capture de véhicules militaires et surtout la destruction des clôtures qui séparent Gaza des territoires occupés par Israël. Des combattants mais également beaucoup de civils palestiniens sont ainsi entrés dans ces territoires librement. Plusieurs scènes de joie et d’émotion ont été vues dans les rues de Gaza, où la population célébrait les avancées des forces de la résistance.

Le gouvernement israélien pour sa part a déclaré l’état de guerre et promet une vengeance terrible contre la population palestinienne. Dans une adresse en arabe, Tsahal déclare que « le Hamas a ouvert les portes de l’enfer sur Gaza ». Une façon de préparer les esprits pour un massacre colonial. Les puissances impérialistes à travers le monde, dont le gouvernement français, ont aussitôt déclaré leur soutien total et indéfectible au colonialisme israélien et ont qualifié l’offensive palestinienne d’« attaque terroriste ». Ces discours servent également à légitimer un éventuel massacre contre la population palestinienne au nom d’une supposée lutte anti-terroriste.

En effet, à la différence d’autres actions de la résistance palestinienne, celle-ci ne se limite pas à lancer des roquettes contre Israël. On assiste à une offensive coordonnée avec des opérations terrestres de commandos et d’escadrons d’élite palestiniens. Ces opérations ont réussi à conquérir des colonies israéliennes. Tout cela est très alarmant pour Israël, pour son image d’État invincible et « tout-puissant » face aux Palestiniens. C’est aussi un coup pour le moral des secteurs sionistes et des colons d’Israël. Ce samedi la force morale se trouve clairement du côté du peuple palestinien qui n’a plus rien à perdre, qui se bat contre l’oppression coloniale. Et cela est très dangereux pour le pouvoir israélien.

Des critiques ont émergé en Israël contre les services de renseignement qui n’ont pas anticipé le déclenchement de cette offensive qui pourrait devenir une véritable guerre, si elle ne l’est pas déjà. Israël promet une vengeance brutale et totale, mais beaucoup estiment que son armée devrait mener également une opération terrestre. Or, dans les conditions actuelles une telle opération pourrait devenir très dangereuse pour ses soldats.

Dans l’immédiat il est possible qu’en Israël même il y ait un mouvement d’unité derrière l’armée, voire derrière le gouvernement. L’opposition a même annoncé la suspension des mobilisations contre la réforme judiciaire de Netanyahou. Cependant, on ne peut pas exclure que des fissures apparaissent et que le gouvernement commence à être critiqué. Mais dans le contexte actuel, avec une opposition totalement sioniste, le plus probable est que ce soient les forces d’extrême-droite qui se renforcent, et non des alternatives progressistes.

Il reste encore à voir comment réagiront les Palestiniens d’Israël, une question très sensible pour la stabilité du régime colonial. Il est possible que la répression contre cette population s’accentue mais si elle commence à se mobiliser cela pourrait fragiliser Israël de l’intérieur. À cela s’ajoute la réaction des Palestiniens de Cisjordanie, où il y a déjà eu des affrontements entre les forces de sécurité israéliennes et des manifestants palestiniens.

La situation est plus qu’ouverte. Alors que les impérialistes et les soutiens du colonialisme terroriste d’Israël dénoncent l’offensive palestinienne, il faut rappeler que la violence vient de l’État d’Israël qui opprime, massacre, humilie, emprisonne, persécute la population palestinienne. Un État qui tue impunément et qui jouit du soutien militaire, politique et financier de l’ensemble des puissances impérialistes, dont la France. Malgré toutes les différences politiques et sur les méthodes que nous pouvons avoir avec la direction de la résistance palestinienne, nous rappelons notre soutien inconditionnel à la résistance palestinienne, à son droit de se battre contre l’oppression. Ce qui se passe en Palestine est historique et pourrait donner confiance aux peuples et aux travailleurs de la région pour se battre contre l’oppression du colonialisme israélien mais aussi contre tous les régimes arabes qui soutiennent ou normalisent leurs relations avec l’oppresseur du peuple palestinien.


Facebook Twitter
Russie : les funérailles de Navalny se transforment en mobilisations contre Poutine et la guerre

Russie : les funérailles de Navalny se transforment en mobilisations contre Poutine et la guerre

Ce que nous disent les flashs des photographies de Tsahal

Ce que nous disent les flashs des photographies de Tsahal

La guerre sans fin : Israël resserre son étau sur Rafah

La guerre sans fin : Israël resserre son étau sur Rafah

 Le nouveau désordre mondial et les tendances à la guerre

Le nouveau désordre mondial et les tendances à la guerre

Argentine. Grèves enseignantes, aéroports bloqués : une rentrée sous le signe de la mobilisation

Argentine. Grèves enseignantes, aéroports bloqués : une rentrée sous le signe de la mobilisation

Crise de régime en Argentine : les tensions avec les gouverneurs fragilisent Milei

Crise de régime en Argentine : les tensions avec les gouverneurs fragilisent Milei


Guinée. Deux jeunes tués : le mouvement de grève générale réprimé par la junte

Guinée. Deux jeunes tués : le mouvement de grève générale réprimé par la junte

Aide à l'Ukraine : comment les budgets militaires s'envolent en Europe

Aide à l’Ukraine : comment les budgets militaires s’envolent en Europe