^

Monde

Black Lives Matter

Meurtre policier : la police tire plus de 90 coups de feu dans le dos d’un jeune homme noir aux Etats-Unis

Un homme noir de 25 ans a été tué par des policiers à Akron en Ohio par plus de 60 blessures par balles alors qu'il fuyait un contrôle routier. Des dizaines de milliers de manifestants demandent déjà « Justice Pour Jayland », victime d’un énième meurtre raciste de la police américaine.

lundi 4 juillet

Crédit Photo : Gaelen Morse/REUTERS

Depuis ce dimanche, une nouvelle vidéo de violences policières suscite des réactions massives sur les réseaux sociaux aux Etats-Unis. On y voit les images des caméras corporelles de huit policiers d’Akron, dans l’Ohio, tirer plus de 90 balles sur Jayland Walker, un homme noir de 25 ans, non armé.
La fusillade a eu lieu après plusieurs minutes de course-poursuite en voiture. Sur un parking, les policiers encerclent la voiture du jeune homme, qui tente alors de s’enfuir à pied. Après quelques tirs de taser, les policiers ouvrent le feu abondamment et le jeune afro-américain tombe. Les 8 policiers continuent de tirer pendant plusieurs secondes sur un corps inerte au sol. Au total, plus de 90 balles auraient été tirées. Jayland Walker est déclaré mort sur les lieux, criblé de plus de 60 blessures par balle d’après le médecin légiste.

Pour justifier leur meurtre, les policiers avancent que Jayden aurait ouvert le feu. Or, bien qu’une arme de poing et un chargeur aient été retrouvés dans la voiture, c’était bel et bien dans le dos d’un homme sans défense que les 8 policiers ont vidé une dizaine de chargeurs.

Dès le lendemain matin, des manifestations de plusieurs dizaines de milliers de personnes ont eu lieu à Akron pour dénoncer ce meurtre raciste, scandant "Nous avons assez de mourir", "Justice pour Jayland" et arborant des drapeaux « Black Lives Matter ». Le rassemblement devant le siège de police a été interdit, réprimé et gazé par des bombes lacrymogènes pour disperser la foule.

2 ans après la mort de George Floyd, tué étouffé pendant de longues minutes sous le genou d’un policier, le meurtre de Jayland s’ajoute à la longue liste des violences policières envers des hommes et des femmes afro-américaines par les forces de police aux États-Unis. Et, bien que la mobilisation inédite contre les violences policières aux États-Unis a fait condamner Derek Chauvin, le meurtrier de George Floyd, la facilité avec laquelle ces 8 policiers ont tiré des dizaines de balles sur un jeune homme inanimé démontre que l’impunité est encore la règle pour ces policiers qui se donne le droit de vie ou de mort sur la communauté afro-américaine.



Mots-clés

Racisme d’État   /    Police   /    impunité policière   /    #BlackLivesMatter   /    Racisme   /    Violences policières   /    Etats-Unis   /    Monde