×

Tous à Beaumont !

La marche pour Adama menacée d’interdiction en raison de la présence de la mère de Nahel

Dix jours après la mort de Nahel, alors qu’un deuxième homme est mort à Marseille, vraisemblablement des mains de la police, la préfecture du Val d’Oise a annoncé vouloir interdire la marche du comité Justice et Vérité pour Adama.

Arthur Nicola

6 juillet 2023

Facebook Twitter
La marche pour Adama menacée d'interdiction en raison de la présence de la mère de Nahel

Crédits photos : Assa Traoré à Beaumont-sur-Oise en 2019 / O Phil Des Contrastes

Edit 14h : Ajout de la réaction du comité Adama

Jusqu’où ira l’Etat dans la persécution de la famille d’Adama Traoré ? Alors que les gendarmes qui ont tué Adama n’ont toujours pas été condamnés, une huitième marche, réclamant justice et Vérité pour Adama, doit se tenir ce samedi 8 juillet à Beaumont-sur-Oise. Devait s’en suivre un concert de soutien. Une manifestation qui est devenu, depuis huit ans, l’un des rendez-vous les plus importants de celles et ceux qui luttent contre les violences policières, et les collectifs de familles qui cherchent à obtenir justice face aux meurtres policiers qui ont meurtri leur famille : « Ce rassemblement est un rendez-vous commémoratif précieux et nécessaire pour nos familles, pour toutes celles et ceux qui défendent l’égalité et demandent la fin de l’impunité policière » explique le comité dans un communiqué.

Alors que la révolte consécutive à la mort de Nahel fait face à la répression la plus féroce, avec 450 personnes incarcérées suite à des comparutions immédiates, l’Etat s’attaque maintenant aux familles de victime en menaçant d’interdire la marche pour Adama.

Dans son communiqué, la préfecture du Val d’Oise explique que la venue de la mère de Nahel « pourrait conduire, à elle seule, à fédérer autour de l’évènement des éléments perturbateurs, ainsi que cela a pu être constaté lors de la marche blanche organisée à Nanterre le 29 juin ». Des propos scandaleux, d’autant que c’est bien la police qui a osé envoyer des gaz lacrymogènes sur le cortège de la marche blanche, gazant personnes âgées et enfants. En d’autres termes, la mère de Nahel est maintenant interdite de manifestation, sa seule présence pouvant politiser un peu trop n’importe quel événement. De même, la préfecture ose vouloir interdire une manifestation sous prétexte qu’Assa Traoré et le comité Adama constitueraient des figures de proue de l’antiracisme capables d’agréger autour de leur marche toutes les victimes de violences policières.

Mais Philippe Court, préfet du Val d’Oise, qui a fait sa carrière dans les cabinets ministériels de la droite, va même jusqu’à invoquer la présence de « nombreuses associations contestataires, pour certaines proches de l’ultra gauche, dont les Soulèvements de la Terre » pour justifier la possible interdiction de la marche. Sans sourciller, on veut donc interdire une manifestation parce qu’elle rassemblerait des « contestataires ».

En réalité, cette possible interdiction intervient alors qu’un très large axe de force, composé de 90 centrales syndicales, associations, collectifs de familles et de partis politiques ont appelé hier à manifester à Beaumont sur Oise, avec des organisations qui n’ont pas l’habitude d’appeler à des marches contre les violences policières dans les quartiers populaires comme la CGT, la FSU ou encore EELV. C’est bien cette convergence des luttes que l’Etat veut empêcher à tout prix.

Une fois de plus, la préfecture du Val d’Oise s’illustre dans le harcèlement de la famille Traoré. Après avoir couvert ses gendarmes, après avoir envoyé Yacouba, Bagui, Serene et Samba Traoré en prison, après avoir attaqué Assa Traoré pour diffamation, les forces de répression ne cessent de vouloir étouffer la famille Traoré à tout prix. L’interdiction de la manifestation serait un nouveau précédent. La manifestation pour réclamer Justice et Vérité pour Adama doit pouvoir se tenir ! Face à la menace, le comité Justice et Vérité pour Adama a indiqué maintenir son appel à manifester pour samedi. Tous à Beaumont-sur-Oise ce 8 juillet !


Facebook Twitter

Arthur Nicola

Journaliste pour Révolution Permanente.
Suivi des grèves, des luttes contre les licenciements et les plans sociaux et des occupations d’usine.
Twitter : @ArthurNicola_

Survie : « La lutte anticoloniale du peuple kanak est une lutte pour redevenir maître de leur propre destin »

Survie : « La lutte anticoloniale du peuple kanak est une lutte pour redevenir maître de leur propre destin »

5 mai 1988 : quand l'armée française massacrait les indépendantistes dans la grotte d'Ouvéa

5 mai 1988 : quand l’armée française massacrait les indépendantistes dans la grotte d’Ouvéa


Circulaire Moretti : l'Etat se prépare à condamner massivement les Kanak

Circulaire Moretti : l’Etat se prépare à condamner massivement les Kanak

Kanaky : Des milices mènent des chasses à l'homme contre les Kanak

Kanaky : Des milices mènent des chasses à l’homme contre les Kanak

Toulouse. Le 18 mai, une journée solidaire pour exiger un logement pour tous !

Toulouse. Le 18 mai, une journée solidaire pour exiger un logement pour tous !

Impunité. Non-lieu en appel pour les gendarmes impliqués dans la mort d'Adama Traore

Impunité. Non-lieu en appel pour les gendarmes impliqués dans la mort d’Adama Traore

Pour les Jeux Olympiques, le gouvernement veut éloigner les jeunes du 93

Pour les Jeux Olympiques, le gouvernement veut éloigner les jeunes du 93

Xénophobie : les agents de Frontex bientôt déployés en Belgique pour traquer et expulser les migrants

Xénophobie : les agents de Frontex bientôt déployés en Belgique pour traquer et expulser les migrants