^

Politique

Corruption en macronie ?

Alexis Kohler, bras droit de Macron, mis en examen pour prise illégale d’intérêts

La mise en examen du secrétaire général de l’Elysée daterait de la semaine dernière d'après France Info. Elle s'inscrit dans la 2ème enquête ouverte autour de l'affaire MSC, multinationale du transport maritime avec laquelle Kohler entretient des liens étroits et qu’il est accusé d’avoir favorisé en tant que haut-fonctionnaire.

lundi 3 octobre

Crédits photo : Macron & Kohler en 2017 - AFP

En macronie, une affaire de corruption en chasse une autre. Alors que toute la presse titrait ce matin sur le renvoi devant la Cour de Justice de la République du Garde des Sceaux Eric Dupond-Moretti, accusé d’avoir profité de sa fonction pour régler des comptes avec des magistrats, France Info révèle cet après-midi que Alexis Kohler a été mis en examen pour prise illégale d’intérêts.

Le secrétaire général de l’Elysée, connu pour être le bras droit du Président et un pilier de la macronie, est accusé depuis plusieurs années déjà d’avoir favorisé la multinationale de transport maritime MSC en tant que haut-fonctionnaire. En effet, Alexis Kohler entretient des liens familiaux avec les principaux actionnaires de ce géant milliardaire, dans lequel il a par ailleurs pantouflé en 2016, au poste central de directeur financier.

En 2018, Anticor porte plainte contre Alexis Kohler pour « prise illégale d’intérêts », « trafic d’influence » et « corruption passive » après une enquête de Mediapart montrant comme le haut-fonctionnaire a dissimulé ses liens avec le groupe à l’État. L’enquête est finalement enterrée en 2019 après une intervention du Président de la République en personne, couvrant son bras droit.

Pourtant, une nouvelle enquête a été ouverte en 2020 suite à une nouvelle plainte d’Anticor. D’après Mediapart, celle-ci aurait révélé que « non seulement il a été beaucoup plus impliqué qu’on ne l’imaginait dans tous les dossiers concernant de près ou de loin MSC, mais des documents et des courriels ont disparu, ont été supprimés afin d’effacer toutes les traces qui auraient pu mettre en lumière son rôle et ses interventions lorsqu’il était au ministère des finances (…). »

C’est à la suite de ces éléments qu’Alexis Kohler semble avoir cette fois été mis en examen. Un véritable camouflet pour la macronie, qui pourrait fragiliser l’édifice fragile autour du Président, dans lequel Alexis Kohler est une pièce fondamentale. Une situation particulièrement périlleuse dans un moment où Macron entend repasser à l’offensive sur la réforme des retraites, dans un contexte explosif de crise économique, énergétique et politique.



Mots-clés

Macronisme   /    Alexis Kohler   /    corruption   /    Emmanuel Macron   /    Politique