^

Politique

Racisme

« Retirez-le » : Zemmour fait se dévoiler une femme dans une violente opération islamophobe à Drancy

Ce lundi matin, CNews offrait une nouvelle tribune à Zemmour lors d’une émission tournée dans les rues de Drancy. Une opération médiatique islamophobe qui a été l’occasion pour le polémiste de faire se dévoiler une femme musulmane. Une scène d’une violence inouïe, dans laquelle certains internautes dénoncent une mise en scène.

lundi 25 octobre

La campagne médiatique sur la candidature d’Eric Zemmour continue de se renforcer, et avec elle son lot de sorties et de séquences plus réactionnaires les unes que les autres. Ce lundi matin, Zemmour participait à une émission de CNews animée par Jean-Marc Morandini, intitulée « Face à la rue » et tournée à Drancy.

Une opération médiatique qui a permis au candidat de s’illustrer par de nouvelles sorties réactionnaires, insultant des jeunes d’assistés en pointant les « aides » dont ils bénéficieraient, expliquant que « l’on n’est plus en France » en raison des boucheries halal... Dans cette succession d’outrances racistes, une scène particulièrement violente s’est cependant démarquée.

Lors d’un échange avec une femme musulmane voilée qui demandait à ce que sa liberté soit respectée, Eric Zemmour l’a exhorté : « enlevez-le si ça n’a aucune importance. » Un ordre que celle-ci a accepté en guise défi, à condition que celui-ci enlève sa cravate. « Tissu ou pas tissu, c’est le respect qu’on cherche » a-t-elle expliqué, tandis que Jean-Marc Morandini en rajoutait sur les injonctions : « laissez-là le retirer ». Évidemment, ce dévoilement n’aura pas convaincu Zemmour de la respecter. « Vous n’êtes pas libre, en Islam il n’y a pas de liberté individuelle. Ca veut dire soumission Islam » conclue-t-il la séquence. Mais il aura permis de le mettre en scène, obligeant une femme à se dévoiler dans une opération médiatique insupportable. Une opération dont certains internautes pointent qu’elle pourrait être une mise en scène, en révélant l’identité de la femme interpellée par Eric Zemmour.

Quoi qu’il en soit, la séquence d’une violence islamophobe et sexiste rare évoque directement l’histoire coloniale de la France, dont Zemmour fait systématiquement l’apologie. Le dévoilement en constituait une pratique comme le rapporte Ariane Serge dans un article : « Si le voile polarise les débats télévisés aujourd’hui, il préoccupe dès les premiers instants de la colonisation de l’Algérie en 1830. Le maréchal Bugeaud, qui a dirigé les opérations expliquera que "les arabes nous échappent parce qu’ils dissimulent leurs femmes à nos regards". Pour les colons, dévoiler les femmes algériennes permet d’asseoir leur domination sur la population colonisée en humiliant les femmes. Le patriarcat est ainsi utilisé à des fins impérialistes et se met en place une politique de dévoilement des femmes. (…)

Les campagnes de propagande se succèdent, invitant les femmes à se dévoiler. L’affiche de propagande la plus connue étant celle-ci : "N’êtes-vous pas jolies ? Dévoilez-vous !". Mais surtout, durant la guerre d’Algérie, ce sont des dévoilements forcés qui ont lieu sur les places publiques, pour mater le mouvement de libération nationale en procédant à des spectacles de violence et d’humiliation des femmes algériennes. »

Avec cette nouvelle séquence, Zemmour en rajoute sur son offensive contre les musulmans, et sur la mise en scène de sa volonté de les mettre au pas. En outre, si après sa mesure raciste sur les prénoms et ses sorties sur le « grand remplacement » Zemmour s’en prend à nouveau aux musulmans, c’est aussi l’ensemble des femmes qui sont insultées. Rien de surprenant de la part du polémiste qui a été condamné pour haine raciale et religieuse, mais qui théorise également l’infériorité des femmes et est accusé d’agressions sexuelles par plusieurs d’entre elles.




Mots-clés

Droite   /    Racisme d’État   /    Anti-racisme   /    Islamophobie   /    Racisme   /    Extrême-droite   /    Politique