×

Répression policière

Répression sanglante en Argentine : des journalistes visés par la police, un avocat du FIT-U touché à l’œil

Des dizaines de journalistes et un membre du FIT-U et avocat pour la défense des Droits de l’Homme ont été violemment réprimés par la police fédérale lors de la mobilisation contre la loi Omnibus devant le Congrès, qui devrait être votée ce vendredi.

Roxane Sinigaglia

2 février

Facebook Twitter
Audio
Répression sanglante en Argentine : des journalistes visés par la police, un avocat du FIT-U touché à l'œil

Crédit photo : @izquierdadiario

Des milliers d’Argentins, qui se réunissaient ce jeudi devant le Congrès pour manifester contre la loi Omnibus, ont été la cible d’une répression sanglante de la part de la police fédérale. Des dizaines de journalistes ont été attaqués et blessés par des balles en caoutchouc et des gaz lancés par la police, dans le cadre du dispositif policier déployé par la ministre de la Sécurité, Patricia Bullrich. Un membre du FIT-U et avocat de la CeProDH, une organisation de défense des droits de l’homme, a été touché à l’œil par une balle en caoutchouc.

25 journalistes auraient été blessés lors du rassemblement, selon le Syndicat de la presse de Buenos Aires (Sipreba), qui a dénoncé sur X (anciennement Twitter) « la répression de la manifestation au Congrès alors que des réformes régressives pour la société sont en cours de discussion. Nous exigeons la fin des attaques délibérées contre les travailleurs de la presse qui ont été touchés par des balles en caoutchouc et des gaz lacrymogènes parce qu’ils faisaient leur travail ».

Les députés du Front de gauche, suivis par des députés d’autres blocs, avaient décidé de quitter l’hémicycle pour dénoncer la répression en cours. En rejoignant la mobilisation, ils ont aussi été ciblés par la police.

Alors que la loi Omnibus devrait être votée dans la journée du vendredi, la brutalité de la répression policière témoigne de la crainte de la part du gouvernement Milei de voir la rue s’embraser.

Solidarité avec les journalistes et nos camarades réprimé·es !


Facebook Twitter
Scandale : l'inspection du travail refuse le licenciement de Christian Porta, InVivo tente de passer en force

Scandale : l’inspection du travail refuse le licenciement de Christian Porta, InVivo tente de passer en force

Criminalisation des militants pour la Palestine : l'autre face du soutien au génocide d'Israël

Criminalisation des militants pour la Palestine : l’autre face du soutien au génocide d’Israël

Mathilde Panot convoquée par la police : face au nouveau saut répressif, il faut faire front !

Mathilde Panot convoquée par la police : face au nouveau saut répressif, il faut faire front !

Douze maires du 93 convoqués pour avoir défendu la nécessité d'un plan d'urgence dans l'éducation

Douze maires du 93 convoqués pour avoir défendu la nécessité d’un plan d’urgence dans l’éducation

Des AED condamnés à de la prison avec sursis pour avoir dénoncé la répression syndicale et le racisme

Des AED condamnés à de la prison avec sursis pour avoir dénoncé la répression syndicale et le racisme

28 salariés de Google licenciés pour avoir dénoncé le génocide en Palestine

28 salariés de Google licenciés pour avoir dénoncé le génocide en Palestine

Roissy : face à la pression patronale, les salariés d'un sous-traitant de Sixt en grève reconductible

Roissy : face à la pression patronale, les salariés d’un sous-traitant de Sixt en grève reconductible

SNCF : 300 personnes en soutien à Régis, menacé de licenciement pour avoir dénoncé des VSS

SNCF : 300 personnes en soutien à Régis, menacé de licenciement pour avoir dénoncé des VSS