×

Du Pain et Des Roses

Interdiction des abayas : face à l’offensive islamophobe, opposer un féminisme anti raciste !

Gabriel Attal a annoncé l’interdiction du port des abayas et des qamis à l'école. Face à cette nouvelle offensive islamophobe, qui s'appuie sur la loi de 2004, il est urgent d'opposer un féminisme anti-raciste et lutte de classe. Communiqué du collectif féministe Du Pain et Des Roses.

Du Pain et des Roses

31 août 2023

Facebook Twitter
Interdiction des abayas : face à l'offensive islamophobe, opposer un féminisme anti raciste !

Crédit photo : O Phil des Contrastes

La volonté du nouveau ministre de l’éducation nationale est de systématiser l’interdiction de l’abaya et du qamis, qui dans les faits s’appliquait déjà dans la plupart des établissements depuis septembre 2022 suite à des directives du ministère. Depuis la loi de 2004, dite « loi du foulard », portant sur les signes religieux « ostentatoires » à l’école, les mesures policières de contrôle et de stigmatisation des personnes musulmanes ou assimilées comme telles, n’ont fait que les exposer à des discriminations, à la précarité et à l’exclusion sociale. En mobilisant notamment l’idée d’une prétendue lutte « féministe » contre « l’islamisation » de la société, la politique islamophobe du gouvernement est ainsi vectrice de toujours plus de violences racistes, sexistes et économiques à leur encontre.

Le combat pour disposer de notre corps et contre toutes les formes d’oppression ne se fera jamais en alliance avec l’Etat impérialiste français. Celui-là même qui lors de la colonisation de l’Algérie organisait des campagnes de « dévoilement » des femmes algériennes au nom toujours des « valeurs républicaines ». Celui-là même qui estime qu’un ministre accusé de viol ne doit pas être démis de ses fonctions mais se permet de venir donner des leçons de « féminisme » au reste du monde. Celui-là même qui s’octroie un permis de blesser, humilier et tuer les hommes racisés comme ce fût le cas pour Nahel et d’autres jeunes hommes pendant les révoltes de juillet.

Avec Du Pain et Des Roses, sur nos lieux de travail et d’études et en premier lieu dans nos établissements, nous appelons à dénoncer cette nouvelle attaque raciste et islamophobe et à nous organiser en indépendance de l’Etat et de ses institutions pour nous y opposer.

Nous exigeons l’abrogation de cette nouvelle interdiction. Nous serons aux côtés de toutes celles qui se feront réprimer et exigeons leur réintégration immédiate dans leur établissement.

Plus largement, nous revendiquons l’abrogation de toutes les lois racistes et islamophobes dont la loi de 2004 et la loi séparatisme, ainsi que l’abandon de la future loi immigration.

Alors que la répression des jeunes, souvent mineurs, qui se sont révoltés suite au meurtre de Nahel se poursuit dans les tribunaux et les prisons, nous exigeons l’abandon de toutes les poursuites judiciaires à leur encontre ainsi que l’amnistie de toutes les personnes interpellées au cours des révoltes.

Nous exigeons que des moyens massifs soient investis dans l’éducation, pour une éducation sur la question du racisme, du genre et des sexualités prise en charge par les professionnels de l’éducation !


Facebook Twitter
« Transmania » chez les réactionnaires : que faire face à l'offensive transphobe ?

« Transmania » chez les réactionnaires : que faire face à l’offensive transphobe ?

Enquête Streetpress : le patron d'UNSA-Police a couvert un policier condamné pour violences conjugales

Enquête Streetpress : le patron d’UNSA-Police a couvert un policier condamné pour violences conjugales

Education sexuelle à l'école : le nouveau terrain de jeu de l'extrême-droite

Education sexuelle à l’école : le nouveau terrain de jeu de l’extrême-droite


Bordeaux Montaigne : la mobilisation proche de la victoire sur la gestion des VSS après 7 mois ?

Bordeaux Montaigne : la mobilisation proche de la victoire sur la gestion des VSS après 7 mois ?

MeToo Hôpital. Des travailleuses de la santé dénoncent les violences sexistes et sexuelles au travail

MeToo Hôpital. Des travailleuses de la santé dénoncent les violences sexistes et sexuelles au travail

Tribune. Les soutiens d'un État génocidaire n'ont pas leur place dans nos luttes féministes !

Tribune. Les soutiens d’un État génocidaire n’ont pas leur place dans nos luttes féministes !

Acharnement : l'État porte plainte contre une lycéenne qui avait dénoncé une agression islamophobe

Acharnement : l’État porte plainte contre une lycéenne qui avait dénoncé une agression islamophobe

Affection de longue durée : l'offensive du gouvernement menace les personnes trans et séropositives

Affection de longue durée : l’offensive du gouvernement menace les personnes trans et séropositives