×

Répression syndicale

Victoire ! L’inspection du travail refuse le licenciement d’Alexandre, délégué syndical à la Fnac

Licencié sous des prétextes fallacieux fin 2023, Alexandre, délégué syndical FO à la FNAC Champs-Elysées, vient de voir son licenciement refusé par l’inspection du travail. Une victoire précieuse dans un contexte général de répression.

Ivan Ferrero

24 avril

Facebook Twitter
Victoire ! L'inspection du travail refuse le licenciement d'Alexandre, délégué syndical à la Fnac

Crédits photo : Maksym Kozlenko

Début décembre 2023, Alexandre et un de ses collègues ont été convoqués pour un entretien disciplinaire pouvant aller jusqu’au licenciement. Après 3 mois d’attente, le verdict de l’inspection du travail est enfin tombé, en faveur d’Alexandre dont le licenciement a été refusé explicitement.

En effet, Alexandre et son collègue avaient été licenciés pour avoir voulu, après la fin d’une promotion, récupérer un carnet de note offert pour l’achat d’un article à la Fnac. Comme l’indiquent une quarantaine de témoignages de ses collègues, c’est une pratique largement répandue et autorisée pour les employés, qui permet de déstocker ces cadeaux ne pouvant être revendus.

Seulement, alors que Alexandre et sont collègue avaient laissé les cadeaux lorsqu’on leur a interdit de les prendre, ils ont finalement licencié par la direction. Alors que le CSE avait refusé les licenciements, Alexandre étant syndicaliste, c’est l’inspection du travail qui a dû trancher l’affaire. Finalement, son licenciement a été refusé, avec la démonstration qu’il ne s’agissait en aucun cas d’une tentative de vol.

Comme l’explique Alexandre, la direction de la FNAC cherche en réalité à intimider ceux qui relèvent la tête : « C’est loin d’être le premier épisode, ces dernières années, on a réussi à les faire condamner trois fois pour discrimination et harcèlement syndical sur des militants de FO ». En effet, derrière ce prétexte bidon, la direction du magasin a voulu licencier un délégué syndical combatif, qui avait notamment été un moteur de la grève historique à la FNAC Champs-Elysées en 2016.

Cette décision est un appui important afin de pouvoir obtenir la réintégration de son collègue qui, n’étant pas un élu syndical, a été licencié. Pour autant, Alexandre a conscience de ne pas être un cas isolé : « C’est la continuité de ce qui s’est passé ces dernières années. Après avoir mis en place la régression sociale, c’est la seconde partie du projet. Ils savent que c’est le moment d’attaquer ceux qui vont au combat ». Alors que les cas de répression syndicales se multiplient à travers le pays, la réintégration d’Alexandre est une victoire précieuse sur laquelle il faut s’appuyer pour construire une riposte d’ensemble qui mette un coup d’arrêt aux offensives du patronat.


Facebook Twitter
RATP CAP : 95 % des conducteurs de Wissous et du tramway T10 en grève pour les salaires

RATP CAP : 95 % des conducteurs de Wissous et du tramway T10 en grève pour les salaires

Répression : 9 soignants en GAV après s'être mobilisés contre la fermeture des urgences de Carhaix

Répression : 9 soignants en GAV après s’être mobilisés contre la fermeture des urgences de Carhaix

Grève victorieuse : les pompiers de la raffinerie de Grandpuits font plier Total !

Grève victorieuse : les pompiers de la raffinerie de Grandpuits font plier Total !

Lutte pour les salaires à Capgemini : une grève qui envoie un signal à l'ensemble du secteur

Lutte pour les salaires à Capgemini : une grève qui envoie un signal à l’ensemble du secteur

Grève à Radio France : quelles suites après la journée réussie du 12 mai ?

Grève à Radio France : quelles suites après la journée réussie du 12 mai ?

La condamnation de Safran pour homicide involontaire confirmée en appel : une victoire pour les ouvriers

La condamnation de Safran pour homicide involontaire confirmée en appel : une victoire pour les ouvriers

Liquidation judiciaire de MA France : 400 familles au chômage malgré les profits records de Stellantis

Liquidation judiciaire de MA France : 400 familles au chômage malgré les profits records de Stellantis

Grève des éboueurs et égoutiers à Paris : « L'inflation fait mal à tous, c'est le moment ou jamais »

Grève des éboueurs et égoutiers à Paris : « L’inflation fait mal à tous, c’est le moment ou jamais »