×

Solidarité !

Un concert de Médine annulé à Toulouse : une nouvelle attaque réactionnaire contre le rappeur

Le 23 septembre, la maison de quartier de Bagatelle avait organisé un concert avec le rappeur Médine. La mairie de Toulouse a annoncé en début de semaine l'annuler. Cette attaque est dans la continuité de l’offensive de l’extrême-droite et du gouvernement contre le rappeur, et de la politique de Moudenc.

Eugénie Tobhnom

21 septembre 2023

Facebook Twitter
Un concert de Médine annulé à Toulouse : une nouvelle attaque réactionnaire contre le rappeur

Crédits photo : capture écran chaine Youtube Médine - Live Boule Noire 22 juin 2013

A l’occasion des 50 ans de la maison de quartier de Bagatelle, un quartier populaire de Toulouse, l’association en charge avait prévu un concert le 23 septembre avec en tête d’affiche le rappeur Médine. Prévu depuis le printemps dernier dans une salle municipale du quartier, la mairie a annoncé dernièrement l’interdiction du concert de Médine. Pour se justifier, la mairie prétexte que les services de la mairie seront dans l’incapacité d’assurer la sécurité de l’événement.

Loin d’être un problème organisationnel comme le prétend la mairie, l’interdiction de la venue de Médine est un choix politique de la part et s’inscrit dans un contexte d’offensive de l’extrême droite et du gouvernement contre le rappeur. L’été a été marqué par les polémiques sur sa venue aux universités d’été de la France Insoumise ou de EELV, et le refus de Clément Beaune par exemple d’assister à la fête de l’Humanité sous prétexte de sa présence. Tout autant de moyens de disqualifier la parole politique et la présence de Médine, un des rappeurs qui s’est le plus engagé en faveur du mouvement des retraites. Cette cabale islamophobe et raciste aura même été jusqu’à une convocation devant la justice pour « provocation à la commission d’un crime ou d’un délit », après l’instrumentalisation d’un de ses tweets.

Aujourd’hui, le refus de sa venue à Toulouse n’est autre qu’une nouvelle manière de s’attaquer à une figure antiraciste des quartiers populaires et un message politique, après les révoltes de l’été. Cette attaque contre Médine s’inscrit plus largement dans une offensive contre les quartiers populaires à Toulouse, mais aussi nationalement. Comme le souligne Moudenc dans une interview pour France bleu, il veut faire des questions sur la drogue et la sécurité une priorité, en demandant plus de moyens pour la justice et la police. Un plan répressif dans la continuité de l’annonce de Darmanin de la création d’une nouvelle « unité d’investigation nationale » pour « combattre le trafic de drogue », déjà mobilisé pendant les révoltes des banlieues après la mort de Nahel et qui permettra de toujours plus réprimer les jeunes des quartiers populaires.

Cette volonté de répression des quartiers populaires va désormais plus loin, en s’attaquant à des évènements culturels. Pour Moudenc, il ne s’agit pas de son premier fait d’arme. Déjà en janvier dernier, il avait annulé un atelier lecture pour enfants avec deux drag-queens à la suite de pressions d’un groupuscule d’extrême droite. Par ailleurs, le macroniste a récemment posé avec des militants de l’UNI, une organisation de droite à la fac, qui se bat contre « le wokisme à l’université », a défendu la cagnotte du policier ayant tué Nahel, et dont une partie des militants ont fait la campagne Zemmour.

Nous apportons donc toute notre solidarité à Médine, à la Maison de quartier et aux habitants de Bagatelle. Alors que la droite et l’extrême droite le prennent pour cible, nous devons faire front et dénoncer et nous mobiliser face à ces intimidations.


Facebook Twitter
La manifestation antiraciste du 21 avril autorisée : tous dans la rue ce dimanche à Paris !

La manifestation antiraciste du 21 avril autorisée : tous dans la rue ce dimanche à Paris !

Des AED condamnés à de la prison avec sursis pour avoir dénoncé la répression syndicale et le racisme

Des AED condamnés à de la prison avec sursis pour avoir dénoncé la répression syndicale et le racisme

Répression coloniale. A Pointe-à-Pitre, Darmanin instaure un couvre-feu pour les mineurs

Répression coloniale. A Pointe-à-Pitre, Darmanin instaure un couvre-feu pour les mineurs

Marche antiraciste du 21 avril interdite à Paris. Face à la répression, faisons front !

Marche antiraciste du 21 avril interdite à Paris. Face à la répression, faisons front !

Peines contre les parents, internats : Attal s'en prend encore aux jeunes de quartiers populaires

Peines contre les parents, internats : Attal s’en prend encore aux jeunes de quartiers populaires

« Place Nette » à Mayotte : le gouvernement relance l'opération Wuambushu pour des expulsions de masse

« Place Nette » à Mayotte : le gouvernement relance l’opération Wuambushu pour des expulsions de masse

Solidarité avec les sans-papiers et les mineurs isolés : tous dans la rue ce vendredi 12 avril !

Solidarité avec les sans-papiers et les mineurs isolés : tous dans la rue ce vendredi 12 avril !

JO : À la Maison des Métallos, la lutte des mineurs en recours s'organise contre les expulsions

JO : À la Maison des Métallos, la lutte des mineurs en recours s’organise contre les expulsions