×

Racisme

Tir de fusil sur la mosquée de Cherbourg : le climat islamophobe continue d’exciter l’extrême-droite

Un tir de fusil de chasse a été découvert sur le portail de la mosquée de Cherbourg ce lundi. Alors que celle-ci avait déjà été taguée en novembre dernier, ces attaques racistes sont alimentées par le climat islamophobe qu’entretient le gouvernement.

10 avril

Facebook Twitter
Tir de fusil sur la mosquée de Cherbourg : le climat islamophobe continue d'exciter l'extrême-droite

Ce lundi, à deux jours de la fête de l’Aïd, un tir de fusil de chasse a été découvert sur le portail de la mosquée de Cherbourg. D’après la police, le tir aurait eu lieu dans la nuit de dimanche à lundi. Si aucun témoin ne s’est pour l’instant manifesté, il s’agit d’une intimidation évidente, en plein mois de Ramadan, et alors que la mosquée avait déjà fait l’objet de tags islamophobes et de menaces de mort en novembre dernier, au moment du battage de l’extrême-droite autour du meurtre du jeune Thomas à Crépol.

A l’époque, les tags, probablement réalisés par l’extrême-droite, affirmaient « Justice pour Thomas, ici on est en France » et « mort au bougnoule ». Des intimidations qui se prolongent aujourd’hui par un tir de fusil, s’inscrivant dans la longue histoire des attaques islamophobes contre des mosquées en France ces dernières années. Rien qu’en novembre dernier, de nombreuses mosquées avaient été vandalisées, à l’image de la mosquée de Pessac avait par exemple, attaquée pour la quatrième fois en deux ans de Valence. En avril 2023, Mediapart enquêtait sur 77 actes commis contre des mosquées depuis 2019, soulignant la sous-évaluation de ces actes.

Des intimidations qui s’accompagnent de véritables attentats, à l’image de l’attaque contre la mosquée de Bayonne en octobre 2019, mené par un ex-candidat du FN qui avait blessé deux hommes par balles et tenté d’incendier la mosquée, donnant lieu à une grande mobilisation contre l’islamophobie. En janvier, c’est la mosquée de Saint-Martin-des-Champs qu’on a tenté d’incendier. Un an plus tôt, en mars 2023, l’attaque au couteau dans la mosquée d’Echirolles est passée largement inaperçue.

Si la Préfecture de la Manche et des responsables politiques locaux ont dénoncé le tir dans le portail de la mosquée de Cherbourg, ces attaques sont favorisées par le climat ultra-islamophobe entretenu par le gouvernement ces dernières années, à coup de dissolutions d’organisations musulmanes, de reprise de la rhétorique de l’extrême-droite sur « l’islamisme » et de mesures racistes telles que la récente interdiction des abayas. Face au tandem Macron – extrême-droite, il faut faire front contre l’islamophobie et tous les racismes, et construire une réponse à la hauteur de ces attaques, dans laquelle le mouvement ouvrier a un rôle central à jouer en lien avec les organisations anti-racistes.


Facebook Twitter
Kanaky : Des milices mènent des chasses à l'homme contre les Kanaks

Kanaky : Des milices mènent des chasses à l’homme contre les Kanaks

Circulaire Moretti : l'Etat se prépare à condamner massivement les Kanaks

Circulaire Moretti : l’Etat se prépare à condamner massivement les Kanaks

5 mai 1988 : quand l'armée française massacrait les indépendantistes dans la grotte d'Ouvéa

5 mai 1988 : quand l’armée française massacrait les indépendantistes dans la grotte d’Ouvéa


Survie : « La lutte anticoloniale du peuple kanak est une lutte pour redevenir maître de leur propre destin »

Survie : « La lutte anticoloniale du peuple kanak est une lutte pour redevenir maître de leur propre destin »


Toulouse. Le 18 mai, une journée solidaire pour exiger un logement pour tous !

Toulouse. Le 18 mai, une journée solidaire pour exiger un logement pour tous !

Impunité. Non-lieu en appel pour les gendarmes impliqués dans la mort d'Adama Traore

Impunité. Non-lieu en appel pour les gendarmes impliqués dans la mort d’Adama Traore

Pour les Jeux Olympiques, le gouvernement veut éloigner les jeunes du 93

Pour les Jeux Olympiques, le gouvernement veut éloigner les jeunes du 93

Xénophobie : les agents de Frontex bientôt déployés en Belgique pour traquer et expulser les migrants

Xénophobie : les agents de Frontex bientôt déployés en Belgique pour traquer et expulser les migrants