×

Justice pour Nahel

Toulouse. « Il faut qu’on se fasse entendre » : des émeutes éclatent au Mirail suite au meurtre de Nahel

Après une première nuit d'émeute dans différentes villes suite au meurtre du jeune Nahel, la colère s'est exprimé à Toulouse ce mercredi soir. Des centaines d'habitants du quartier du Mirail se sont rejoints en fin d'après-midi pour réclamer justice pour Nahel et ont fait face à une forte répression.

Rafael Cherfy

28 juin 2023

Facebook Twitter
Audio
Toulouse. « Il faut qu'on se fasse entendre » : des émeutes éclatent au Mirail suite au meurtre de Nahel

Crédits photo : Révolution Permanente Toulouse

Nahel, jeune lycéen de 17 ans, a été tué par la police mardi matin à Nanterre. Dès le soir même des émeutes ont éclaté dans différentes villes exprimant une colère profonde face aux violences policières. Dès le lendemain à Toulouse, des centaines de personnes se sont réunies sur la place Abbal de la Reynerie, au cœur du plus grand quartier populaire de la ville.

Durant plusieurs heures, de nombreux jeunes ont laissé éclater leur colère pour protester contre le meurtre de Nahel par la police. « Nahel est loin d’être le premier à mourir à cause de la police, mais là avec la vidéo que tout le monde a vu, on ne peut pas laisser faire, il faut qu’on se fasse entendre », nous explique l’un des jeunes qui était présent sur la place Abbal. Une habitante qui rentrait chez elle nous affirme soutenir la mobilisation sans pour autant participer : « Quand on voit comment la police se comporte, c’est normal que les jeunes n’en peuvent plus. Je suis trop âgée pour les rejoindre, mais je les comprends totalement », nous confie-t-elle.

Alors que la police qualifie la situation d’« incontrôlable », elle a déployé un arsenal répressif massif : hélicoptères, drônes, LBD et lacrymogènes ont été employés au Mirail pour réprimer la contestation. Un jeune du quartier témoigne : « Il y a beaucoup de tirs de lacrymogène, mais des tirs tendus qui nous visaient directement. Beaucoup de familles qui passaient par hasard se sont retrouvées gazées. Moi, j’ai eu mon t-shirt brûlé par des palets de lacrymogènes. En plus de ça, la police utilisait des drones et un hélicoptère pour nous traquer. J’ai même croisé quelqu’un qui m’a dit que son chien était mort sous les gaz ».

D’ors et déjà, des appels à se mobiliser ont émergé pour les prochains jours. La mère de Nahel appelle à une marche blanche ce jeudi à 14h devant la préfecture de Nanterre et des rassemblements sont appelés devant de nombreuses mairies de France vendredi à 20h. « On ne va pas s’arrêter là et c’est pas leurs gaz ni leurs LBD qui vont nous faire peur », affirme l’un des jeunes présents. Devant cette explosion de colère légitime de la jeunesse des quartiers populaires, l’ensemble des organisations politiques, du mouvement ouvrier et de la jeunesse doivent se solidariser des mobilisations en cours.


Facebook Twitter
La manifestation antiraciste du 21 avril autorisée : tous dans la rue ce dimanche à Paris !

La manifestation antiraciste du 21 avril autorisée : tous dans la rue ce dimanche à Paris !

Des AED condamnés à de la prison avec sursis pour avoir dénoncé la répression syndicale et le racisme

Des AED condamnés à de la prison avec sursis pour avoir dénoncé la répression syndicale et le racisme

Répression coloniale. A Pointe-à-Pitre, Darmanin instaure un couvre-feu pour les mineurs

Répression coloniale. A Pointe-à-Pitre, Darmanin instaure un couvre-feu pour les mineurs

Marche antiraciste du 21 avril interdite à Paris. Face à la répression, faisons front !

Marche antiraciste du 21 avril interdite à Paris. Face à la répression, faisons front !

Peines contre les parents, internats : Attal s'en prend encore aux jeunes de quartiers populaires

Peines contre les parents, internats : Attal s’en prend encore aux jeunes de quartiers populaires

« Place Nette » à Mayotte : le gouvernement relance l'opération Wuambushu pour des expulsions de masse

« Place Nette » à Mayotte : le gouvernement relance l’opération Wuambushu pour des expulsions de masse

Solidarité avec les sans-papiers et les mineurs isolés : tous dans la rue ce vendredi 12 avril !

Solidarité avec les sans-papiers et les mineurs isolés : tous dans la rue ce vendredi 12 avril !

JO : À la Maison des Métallos, la lutte des mineurs en recours s'organise contre les expulsions

JO : À la Maison des Métallos, la lutte des mineurs en recours s’organise contre les expulsions