×

Xénophobie d’Etat

Calais : après le camouflet de la loi immigration, Darmanin réaffirme son discours raciste et xénophobe

Alors que dans la nuit dernière, un migrant s’est noyé dans la Manche, Gérald Darmanin était en visite ce vendredi à Calais pour réaffirmer le contenu réactionnaire de la loi immigration et tenter de faire oublier le camoufler subit à l’Assemblée Nationale.

Karl Nara


et Léo Stella

15 décembre 2023

Facebook Twitter
Calais : après le camouflet de la loi immigration, Darmanin réaffirme son discours raciste et xénophobe

Crédit photo : creative commons

Après le revers qu’a subit Darmanin suite au rejet de la loi immigration à l’Assemblée en début de semaine, ce dernier s’est rendu dans la ville de Calais ce vendredi. Une visite « symbolique », comme l’affirme lui-même le ministre, main dans la main avec la maire ex-LR Natacha Bouchart. La visite avait donc clairement pour unique but de mettre en avant la loi Immigration comme solution au "problème" migratoire. D’autant que Nathalie Bouchart, fidèle alliée du chef de Beauvau, souhaite adresser un courrier à la commission mixte paritaire afin d’appuyer le passage de la loi. Dans celui-ci, cette dernière demande de « prendre les mesures qui s’imposent » face au « problème » migratoire.

Le premier arrêt de cette visite était la décoration de membres des forces de l’ordre, blessés lors d’opérations visant à empêcher la mise à l’eau de small boats. Une décoration pour des opérations qui s’inscrit dans la traque aux migrants ayant pour but d’empêcher les départs en bateau. Suite à cela, le ministre de l’Intérieur a annoncé la création d’un nouveau commissariat, en débloquant 200 000 euros de fonds, mais aussi d’un cantonnement pour les compagnies de CRS, sollicitées depuis de longues années par la maire ex-LR pour renforcer la militarisation à la frontière et accentuer les opérations vis-à-vis des camps de migrants.

Une visite de promotion donc, de l’un des côtés les plus répressifs de la loi immigration, à savoir le renforcement militaire et policier aux frontières, que ce soit à Calais ou à Menton à la frontière italienne. Objectif revendiqué par le premier ministre lui-même dans son discours où ce dernier explique qu’il : « Il faut dans l’intérêt général des Français des mesures très fermes et très rapides en matière d’immigration. […] Ce qu’il faut, c’est que nous ayons un texte. Les responsables politiques à Paris ne se rendent pas compte de la vraie vie des vraies gens. ». Une rhétorique que le gouvernement ne cesse de mettre en avant, depuis le revers subit à l’assemblée nationale en début de semaine, afin de légitimer le texte et de draguer le vote des LR.

Alors qu’à Calais, les associations comme Utopia56 dénonce, depuis plusieurs mois, un acharnement policier toujours plus violent contre les migrants, le nombres de personnes noyées dans la manche ne cessent d’augmenter. Le matin de la visite du ministre, un nouveau migrant a ainsi été retrouvé noyé au bord de la frontière française. C’est le 26e décès rescensé sur la côte d’Opale depuis le début de l’année, le 15e depuis septembre, selon les associations d’aide aux exilés.

Les annonces de renforcement aux frontières que promet le gouvernement a travers la loi immigration comme l’a démontré la visite du ministre ne vas que renforcer la répression aux frontières en multipliants les moyens et les droits policiers et la mort en mer. Depuis l’épisode de Lampedusa, le gouvernement tient aux côtés de la cheffe d’extrême-droite italienne Giorgia Meloni se positionner comme une voix « ferme » à la question migratoire à l’échelle européenne. De plus, les associations présente qui aide les migrants ont,alors qu’ils étaient en train de manifester contre la venu du ministre, étaient nasséset réprimé par des CRS, comme le révèle dans une vidéo posté sur X, Utopia56.


Alors que la loi qui va passer en commission mixte paritaire risque d’être considérablement durcie vers la droite pour draguer les vote LR et RN, une réunion de négociation aura lieu dimanche entre Borne et LR. L’urgence de la lutte contre cette loi, qui va considérablement renforcer le harcèlement policier et le nombre de morts aux frontières, pose la question de l’intervention du mouvement ouvrier et de ses alliés pour faire exister, dans la rue, une opposition au projet raciste du gouvernement, de la droite et de l’extrême droite.


Facebook Twitter
Survie : « La lutte anticoloniale du peuple kanak est une lutte pour redevenir maître de leur propre destin »

Survie : « La lutte anticoloniale du peuple kanak est une lutte pour redevenir maître de leur propre destin »

5 mai 1988 : quand l'armée française massacrait les indépendantistes dans la grotte d'Ouvéa

5 mai 1988 : quand l’armée française massacrait les indépendantistes dans la grotte d’Ouvéa


Circulaire Moretti : l'Etat se prépare à condamner massivement les Kanak

Circulaire Moretti : l’Etat se prépare à condamner massivement les Kanak

Kanaky : Des milices mènent des chasses à l'homme contre les Kanak

Kanaky : Des milices mènent des chasses à l’homme contre les Kanak

Toulouse. Le 18 mai, une journée solidaire pour exiger un logement pour tous !

Toulouse. Le 18 mai, une journée solidaire pour exiger un logement pour tous !

Impunité. Non-lieu en appel pour les gendarmes impliqués dans la mort d'Adama Traore

Impunité. Non-lieu en appel pour les gendarmes impliqués dans la mort d’Adama Traore

Pour les Jeux Olympiques, le gouvernement veut éloigner les jeunes du 93

Pour les Jeux Olympiques, le gouvernement veut éloigner les jeunes du 93

Xénophobie : les agents de Frontex bientôt déployés en Belgique pour traquer et expulser les migrants

Xénophobie : les agents de Frontex bientôt déployés en Belgique pour traquer et expulser les migrants