^

Politique

Guerre, patron et loi Travail

Quatre ans de présidence. Bon anniversaire Hollande … et merci pour tout !

En plein débat parlementaire sur la loi travail, Hollande fête ses quatre ans de fonction présidentielle, soit quatre cinquième de son mandat. Assez pour dresser un bilan de tout ce que nous devons à ce président qui, succédant à l’odieux quinquennat sarkozyste, avait promis, tout comme Mitterrand, de « changer la vie ici et maintenant ». Assez pour lui dire, « merci pour tout ». Petit pamphlet de Claire Manor

vendredi 6 mai 2016

Merci Hollande d’avoir fait de la France une puissance mondiale de la guerre et de l’armement


Au fil de quatre ans d’exercice du pouvoir,toi qui au départ te contentais d’être un président « normal », tu as su te muer en un chef d’État martial, lançant des interventions armées sur deux continents. Grâce à toi, c’est au moins une guerre par an. En janvier 2013, c’était l’intervention au Mali et en décembre de la même année, celle en République centrafricaine. Entre temps, tu préparais tes armées à bombarder la Syrie, ce qu’elles continuent à faire aux côtés du pourtant honni Bachar El Assad. Aujourd’hui, grâce à toi, la France est impliquée dans treize actions militaires sur le sol étranger, sans compter de possibles interventions en Irak et en Lybie. Un tel stakhanovisme militaire est inédit dans l’histoire récente de la France. Elle a trouvé en toi un président qui sait faire parler la poudre et qui ne mégote pas sur ses ambitions stratégiques, prêt au sacrifice du milliard d’euros par an que cet effort de guerre représente.

Mais non content de les utiliser, tu sais aussi vendre des armes. Quels beaux succès commerciaux engrangés de 2012 à 2016 ! Sous ta présidence, Rafales, sous-marins, missiles, radars, et autres engins sortis des usines d’armement, des Dassault, DCNS et autres Thales sont allés renforcer l’arsenal des dirigeants Qatari, Saoudiens, Egyptiens… Un marché qui ne cesse de croitre et culmine en 2016 avec ce coup inespéré des douze bâtiments sous- marins vendus à l’Australie et venus grossir les caisses de DCNS de 34,3 milliards d’euros. Bien sûr, ce sont des engins de mort, et il y a au bout des milliers de victimes, parfois civiles, mais elles sont loin, on ne les voit pas et, d’après ce que tu dis, ça fera bosser les français…

Merci Hollande d’avoir donné à notre bien-aimée police l’occasion de renforcer ses équipements, et ses muscles


Depuis la fin mars, journée après journée, les manifestants n’en finissent pas de descendre et redescendre dans la rue et d’occuper les bahuts et les places. Ils ne veulent pas de la Loi el Khomri. Têtus, ils le disent, ils le scandent, ils le chantent, ils le crient, au risque sans doute de t’exaspérer, voire de t’effrayer. Jeunes, moins jeunes, travailleurs, chômeurs, français, immigrés, ils veulent faire « converger leurs luttes ». Tout ça, ça pourrait déborder. Heureusement tu as ce qu’il faut et tu sais t’en servir.

Comment osent-ils crier « on déteste la police » alors qu’elle ne fait que les protéger d’eux-mêmes et de leurs rangs cagoulés dits « casseurs ». Pense à ce qui arriverait aux centaines de milliers de manifestants de Paris, Bordeaux, Rennes, Toulouse et ailleurs s’ils n’avaient pas les lacrymo, les tazers, les flash balls les tonfas pour les protéger. S’ils se retrouvaient seuls à défiler au lieu d’avoir à leurs côtés la chaude présence des flics.

Heureusement, là non plus, tu ne mégotes pas. Ils sont là, les flics, sans relâche, usant leurs muscles à frapper à tour de bras comme toi et tes préfets le leur demandez. Au point même qu’ils finissent par en avoir marre de s’user la santé pour ces vauriens qui ne les aiment même pas… Ils vont te faire le coup d’une manif le 18 mai et si ça se trouve les autres vont aussi te demander une autorisation de manifester contre eux le même jour. Alors, merci à toi d’avoir le courage de te mettre dans de si mauvais draps dans l’intérêt de la République.

Merci Hollande d’avoir sauvé les patrons de la misère dans l’intérêt des travailleurs



Moins spectaculaire mais tout aussi courageux et fondamental est ton opiniâtre travail pour rendre aux travailleurs le sens d’une austérité bien comprise et sauver les patrons de la misère. Si tu demandes aux travailleurs de se serrer la ceinture, c’est finalement dans leur intérêt, il faut qu’ils le comprennent et tu as le courage de te battre pour ça. Le pacte de responsabilité et de solidarité présenté en 2014 par exemple. Son principe est simple : alléger les charges des entreprises, réduire les contraintes sur leurs activités et, en contrepartie, permettre plus d’embauches et davantage de dialogue social. Génial non ?

Bien sûr, les embauches n’ont pas vraiment été au rendez-vous, le chômage n’a pas baissé, les boulots sont de plus en plus précaires, les horaires de plus en plus lourds pour des salaires de plus en plus faibles, mais une partie du boulot est déjà faite puisque les charges des patrons ont vraiment baissé ! Les allègements du coût du travail associés au Crédit d’Impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE) ont représenté près de 25 milliards d’euros en 2015 soit pour un employeur une économie pouvant aller jusqu’à 650 euros par Smic et par trimestre. La contrepartie, bien sûr, ce sont les trous dans les caisses de l’URSSAF, les difficultés à financer les aides sociales, les retraites, la santé… Mais Rome ne s’est pas bâtie en un jour…

Merci Hollande de cette apothéose que constitue la loi El Khomri


Mais il faut surtout te remercier d’avoir eu le courage de porter la loi El Khomri jusqu’à te battre au parlement pour la défendre le jour même du 4ème anniversaire de ton élection. Car après la loi Macron, la loi Travail c’est plusieurs degrés franchis d’un coup dans ta marche volontaire vers des rapports de travail « modernisés ».

Fini le code du travail ringard qui empêche des rapports libres et consentis entre employeur et salarié. Finis le train-train des horaires réguliers, et le sacro-saint congé du dimanche. Finis les CDD et l’encroûtement dans une boîte où l’on fait carrière. Finies les protections obsolètes des salariés par des prudhommes qui font rendre gorge aux patrons, ou des inspecteurs du travail trop tatillons. Finis la sécurité, la santé, la vieillesse, l’avenir des jeunes. Fini….

Ciao à toi et à tes semblables


Alors non pas un anniversaire de plus. Quatre ans c’est déjà trop, quand ça suffit, ça suffit. Ce n’est pas « merci » qu’il faudrait dire mais « dehors ». C’est dans la rue, avec les autres, qu’il faut crier, « ni guerre, ni état de guerre », « on déteste la police », « de l’argent on le prendra dans les poches du patronat » « retrait de la loi El Khomri », « Grève générale ».



Mots-clés

François Hollande   /    PS   /    Politique