^

Notre classe

CONTINUONS LE COMBAT

Un millier de camarades pour un dernier hommage à Alain Krivine

Ce lundi, l’enterrement de Alain Krivine avait lieu à Paris. Un millier de militants, de proches et d’anciens camarades du fondateur de la Ligue Communiste Révolutionnaire et du NPA, s’étaient donnés rendez-vous pour un dernier hommage.

lundi 21 mars

Le 12 mars dernier s’éteignait Alain Krivine. Ce lundi, ils étaient nombreux à accompagner la figure historique du trotskisme français dans ce dernier voyage, anciens militants de la Ligue, parlementaires et personnalités de gauche, proches d’Alain et bien sûr de nombreux militants, de France et d’ailleurs.

Parmi les délégations d’organisations politiques étaient présents, outre le NPA qui ouvrait la marche, les députés LFI dont Jean-Luc Mélenchon, des militants d’Ensemble, de LO, du POI, du POID ainsi que de Révolution Permanente dont Anasse Kazib.

Devant cette foule d’anciens compagnons levant le poing, le cercueil s’est élevé en direction de la chapelle du Père Lachaise, au son du Prélude de Bach. Après une intervention de son épouse Michelle, qui est revenue sur la vie du militant depuis leur rencontre à leur jeune âge, de son « frère et camarade » Hubert, de ses filles et petites filles, Olivier Besancenot a à son tour rendu hommage à Alain Krivine dans un touchant discours.

Après des prises de paroles écoutées avec beaucoup d’attention par la foule massée devant le crématorium, le cercueil a été emporté sur l’air de Bella Ciao, avant que ne soit chantée à l’unisson l’Internationale, pour saluer celui qui fut un ami, un père, un frère, un camarade, et qui emporte avec lui plus d’un demi siècle d’histoire du mouvement révolutionnaire.



Mots-clés

Extrême-gauche   /    Ligue communiste révolutionnaire   /    Révolution(s)   /    Mai 68   /    NPA   /    Notre classe