×

Répression politique

Montpellier. Un militant fiché comme terroriste pour des propos en soutien à la résistance palestinienne

Le délibéré du procès d’Abdel, militant anti-colonial de Montpellier, pour « apologie du terrorisme » vient de tomber ce 21 février. Il est condamné à 12 mois de sursis et figurera à présent sur le fichier des auteurs d’infractions terroristes pour avoir qualifié l’offensive du 7 octobre « d’acte de résistance ». Un nouveau cap franchi dans la criminalisation du mouvement pro-palestinien.

Louise Kervella

27 février

Facebook Twitter
Montpellier. Un militant fiché comme terroriste pour des propos en soutien à la résistance palestinienne

Crédit photo : Palais de justice de Montpellier, Jean-Louis Zimmermann, Creative Commons 2.0

Le 4 novembre dernier, lors d’une manifestation en solidarité à la Palestine, Abdel L. a prononcé un discours de dénonciation du colonialisme israélien dans lequel il qualifiait “d’acte de résistance” l’offensive palestinienne du 7 octobre. Son intervention a circulé sur les réseaux sociaux et le préfet de l’Hérault a décidé de saisir le Parquet pour apologie du terrorisme. Le procès a eu lieu le 8 février dernier.

Au cours de l’audience, les avocats des parties civiles ont cherché de façon scandaleuse à associer le militantisme en soutien à la Palestine à une activité terroriste, sans jamais avoir le moindre mot pour le massacre ignoble que subissent toujours les Palestiniens et dont près de 30 000 déjà étaient morts sous les bombardements à la date de l’audience, en représailles à l’offensive du 7 octobre. Le verdict est tombé ce mercredi 21 février : Abdel est condamné à un an de prison avec sursis, auquel s’ajoutent 3 ans d’inéligibilité, des dommages et intérêts de 1801€ à verser aux parties civiles, et surtout une inscription sur le fichier des auteurs d’infractions terroristes (Fijait).

La condamnation d’Abdel, comportant une inscription sur le fichier des terroristes doit en effet être remarquée. Cette inscription pour seule apologie, sans infraction matérielle, n’est possible que depuis la loi séparatisme. Une condamnation lunaire qui vise à assimiler tout soutien à la libération de la Palestine au Hamas, puis au terrorisme, afin de légitimer la répression de militants anti-coloniaux, et témoigne du caractère liberticide de la loi séparatisme et des lois « anti-terroristes ».

Cette condamnation illustre toute la force de la répression qui s’exerce contre les militants soutenant la libération de la Palestine. Par cette décision, la justice française réaffirme son soutien total à l’État d’Israël, en pleine opération de bombardement sur Rafah, et s’ancre dans un contexte plus large de répression des militants justifiée par l’État en tant que « lutte contre le terrorisme ». Comme le mouvement écologiste, qualifié par le gouvernement d’éco-terroriste, le mouvement de solidarité à la Palestine est ciblé depuis le 7 octobre par l’État, qui a multiplié les poursuites de militants pour “apologie du terrorisme”.


Facebook Twitter
 « Dette » et « guerre » : double matraquage et attaques en préparation

« Dette » et « guerre » : double matraquage et attaques en préparation

Lidl : comment l'entreprise soutient la colonisation en Cisjordanie

Lidl : comment l’entreprise soutient la colonisation en Cisjordanie

Solidarité : SUD Rail & la CGT Energie 75 apportent leur soutien à Anasse Kazib, convoqué par la police

Solidarité : SUD Rail & la CGT Energie 75 apportent leur soutien à Anasse Kazib, convoqué par la police

Formation des enseignants : Macron cherche à renforcer le contrôle des futurs profs

Formation des enseignants : Macron cherche à renforcer le contrôle des futurs profs

Mort de Shemseddine : non aux mesures répressives, il faut des moyens pour la jeunesse !

Mort de Shemseddine : non aux mesures répressives, il faut des moyens pour la jeunesse !

« Economie de guerre » : à Bergerac, Macron inaugure une usine militaire pour faire parler la poudre

« Economie de guerre » : à Bergerac, Macron inaugure une usine militaire pour faire parler la poudre

Limitation du droit d'asile, enfermement aux frontières : le Parlement européen adopte le pacte migratoire

Limitation du droit d’asile, enfermement aux frontières : le Parlement européen adopte le pacte migratoire

Périmètre « antiterroriste », QR code, surveillance généralisée : Darmanin dévoile son plan pour les JO

Périmètre « antiterroriste », QR code, surveillance généralisée : Darmanin dévoile son plan pour les JO