^

Monde

Palestine

Après avoir réprimé les funérailles de Shireen Abu Akleh, Israël arrête un des porteurs du cercueil

La répression continue contre ceux qui s’opposent à l’Etat colon d’Israël. Amro Abu Khdeir, l’un des porteurs du cercueil de la journaliste, a été arrêté par la police israélienne ce jeudi 19 mai. Les forces d’occupation l’ont présenté comme l’« arrestation d’un terroriste », pour justifier la répression féroce de l’enterrement de la journaliste Shireen Abu Akleh, et la cruauté du traitement du peuple palestinien.

vendredi 20 mai

Crédits photo : Ahmad GHARABLI (AFP)

Après avoir assassiné Shireen Abu Akleh, et réprimé ses funérailles et le rassemblement de milliers de palestiniens venus exprimer leur émotion, la police israélienne a arrêté l’un des porteurs du cercueil, Amro Abu Khdeirc, ce jeudi 19 mai. Sur les vidéos des funérailles on le voit porter le cercueil d’une main, et de l’autre, se protéger des coups de matraque de la police.

Les jours suivant les évènements tragiques des funérailles, Amro Abu Khdeir a été interviewé plusieurs fois pour témoigner de la répression policière. La police affirme que cette arrestation n’a rien avoir avec les événements du 13 mai, et l’accuse « d’appartenir à une organisation terroriste ».

Comme l’explique Le Figaro « La police israélienne a de son côté rejeté tout lien entre les funérailles et l’arrestation d’Amro Abu Khudeir. « Nous assistons à une tentative de produire une théorie du complot qui est fondamentalement erronée », a déclaré la police dans un communiqué. » Les forces de polices ont également ajouté que : « Le suspect a été arrêté dans le cadre d’une enquête en cours qui, contrairement aux allégations, n’avait rien à voir avec sa participation au cortège funéraire », et que « la détention du suspect a été prolongée par le tribunal.

Son avocat dément et confirme que l’interrogatoire était tourné sur ses actions lors des funérailles. Le qualificatif « terroriste » est surtout utilisé par la police pour discréditer toute contestation et colère tournée vers l’Etat d’Israël.

Cet énième acte d’intimidation n’a rien d’étonnant quand on connait la violence et la cruauté qu’est capable de mettre en place la police israélienne. Quand le peuple palestinien tente de s’opposer à la force coloniale israélienne, cette dernière réprime par tous les moyens possible, allant des arrestations cruelles jusqu’aux violences les plus sanglantes. Mais les milliers de palestiniens présents lors des funérailles nous montrent que la résistance contre l’Etat d’Israël ne faiblit pas, et nous leur exprimons notre solidarité.



Mots-clés

colonisation   /    Israël   /    Palestine   /    Répression   /    Monde