^

Monde

Palestine vivra !

Répression en Israël : les Palestiniens qui lancent des pierres pourront légalement être abattus par l’armée

Désormais, les soldats israéliens pourront tuer des lanceurs de pierres, même après les faits, en toute légalité, du simple fait de leur « présence sur la zone de combat ». Une offensive de plus de la part de l'État colonial d'Israël.

mercredi 29 décembre 2021

Crédits photo : AFP

L’armée israélienne a considérablement assoupli ses règles de tir dans les territoires palestiniens de Cisjordanie dernièrement. C’est une information que la chaîne de télévision publique israélienne Kan a révélé le 19 décembre, avant d’être confirmée par plusieurs porte-paroles de Tsahal sous couvert d’anonymat, apprend-on dans un article du Monde.

Jusqu’ici, les règles n’autorisaient l’utilisation de tirs létaux que pour prévenir une attaque mettant en danger immédiat des militaires ou des civils israéliens. Un cas de « légitime défense », donc. Désormais, les soldats israéliens auront légalement le droit de tuer des civils palestiniens du seul fait de leur présence dans la zone de combat. Cette nouvelle règle constitue un véritable saut en terme de légitimation de la répression sanglante que subissent les Palestiniens sur place.

En fait, cette nouvelle règle n’est qu’une « transposition de la réalité sur le terrain », d’après l’ONG humanitaire B ’Tselem : « Dans les faits, la situation est déjà catastrophique : nous documentons continuellement des cas de civils tués, même des enfants, alors qu’ils ne constituaient aucun danger » ajoute un de ses porte-paroles.

L’ONG Breaking the Silence confirme, par la parole d’un ancien soldat, que la réalité du terrain est déjà aussi effroyable que cette nouvelle règle. « Sur le terrain, il existe ce qu’on appelle “l’esprit du commandant”. Au bout du compte, on fait ce qu’on veut. Tout est basé sur le comportement des officiers. » Dans les faits, les soldats israéliens coupables de tirs sur des civils ne sont jamais incriminés ou sanctionnés.

En réalité, cette nouvelle règle a été proposée pour rassurer l’opinion publique israélienne, convaincue que ses forces armées sont restreintes dans la répression qu’ils exercent à l’égard des Palestiniens. Le risque, c’est que cette annonce aura pour effet direct de désinhiber les soldats de l’armée israélienne et les poussera encore plus facilement qu’avant à prendre des initiatives de tirs sur des civils palestiniens.

Cette annonce s’inscrit dans une année de tension intenses en Cisjordanie et dans les territoires occupés, provoquant la mort de plusieurs centaines de palestiniens qui doivent faire face quotidiennement aux attaques et aux bombardements de l’armée israélienne. Tout dernièrement, le village de Burqa, situé à proximité de la colonie israélienne d’Homesh, connaissait encore plusieurs jours d’affrontements. après une révolte des Palestiniens contre la légalisation de cette colonie. Face à ce saut dans la répression de la lutte palestinienne, solidarité !



Mots-clés

Israël   /    Palestine   /    Répression   /    Monde