^

Société

A Montpellier, l’acharnement pro-israëlien continue

Montpellier. Rassemblement pour la liberté d’expression et en soutien à BDS

crédits photo NPA34 A Montpellier, on ne compte plus les coups portés contre le groupe BDS local. C’est la Ligue des Droits de l’Homme qui a ouvert le bal, épaulée notamment par la LICRA, en poursuivant en justice deux militants. Sous la pression de la LICRA encore, mais aussi du CRIF, la mairie a suivi, en interdisant soudainement la tenue d’un stand BDS sur la place de la Comédie le samedi ; pour faire respecter cette interdiction, les pouvoirs locaux n’ont pas hésité à faire intervenir violemment la police municipale. Depuis plus d’un an, le stand BDS est donc soumis à demande d’autorisation préalable ; mais ces demandes sont systématiquement refusées. En outre, plusieurs militants montpelliérains sont désormais poursuivis pour port du t-shirt BDS, au motif que ce t-shirt appelle au boycott ; la France est en effet le seul pays, avec Israël, qui a interdit l’appel au boycott, réduisant de fait, dans une période où la campagne BDS a pris de l’ampleur, les possibilités de soutien et de solidarité vis-à-vis du peuple palestinien. De nombreuses associations, collectifs, syndicats et organisations politiques appellent donc à un rassemblement pour la défense de la liberté d’expression et d’opinion, en soutien à celle de BDS34, ce samedi à 14h30 place de la Comédie. Nous relayons ici leur appel. Dom Thomas

vendredi 9 décembre 2016

Liberté d’expression et d’opinion pour tous !

Soutien inconditionnel à l’expression de BDSF34 !

Rassemblement samedi 10 décembre 2016

Place de la Comédie de 14h30 à 17h30

Le comité BDSF34 est l’objet d’une offensive sans précédent de la part de la mairie de Montpellier et de la préfecture. Cette offensive porte gravement atteinte à sa liberté d’expression et d’opinion. La mairie interdit toute possibilité de stand « Solidarité avec la Palestine » place de la Comédie, la préfecture envoie sa police et fait convoquer au commissariat trois militants BDS pour port du t-shirt en raison de la mention « Boycott Israël apartheid ». Ainsi la France est un des seul pays avec Israël (!) à interdire l’appel au boycott !

Cette offensive est partie intégrante du contexte d’État d’urgence et de régression sociale (interdiction de manifester et répression pendant la COP21, loi travail imposée, criminalisation des syndicats, répression violente et judiciaire des syndicalistes et des manifestants, etc.).

À ce titre l’attaque contre BDSF34 ne concerne pas seulement les associations, partis et syndicats adhérents au plan national de la campagne BDS France, mais l’ensemble des acteurs du mouvement social, écologique, politique, alternatif. Ensemble ils doivent faire bloc et riposter pour imposer, sur tous les terrains, la défense de leur liberté d’expression et d’opinion, notamment en revendiquant l’occupation de l’espace public comme espace d’information, d’expression et de rencontre avec la population.
Le 5 novembre nous étions plus de 100 personnes place de la Comédie avec une douzaine de stands, à répondre à un premier appel sur le même thème. La seule réponse de la mairie a été d’envoyer la police municipale dresser un constat d’occupation illégale du domaine public, et la préfecture a demandé au parquet de convoquer trois militants BDSF34 à la police alors même que nous étions 20 signataires et co-organisateurs de ce rassemblement.

C’est la raison pour laquelle les signataires appellent à une nouvelle action de réappropriation de l’espace public en vue de réaffirmer ensemble et en acte, notre liberté d’expression et d’opinion, en marquant notre solidarité avec BDSF34 en participant au rassemblement du 10 décembre 2016.

Signataires :
APLR (Association des Palestiniens du Languedoc-Roussillon)
ADN34 (Arrêt Du Nucléaire 34)
AG Contre l’état d’urgence et les violences d’Etat. Montpellier
ATTAC Montpellier
CCIPPP34 (Campagne Civile Internationale pour la Protection du Peuple Palestinien)
CIMADE (L.R)
CMF (Collectif des Musulmans de France)
Comité BDS France 34
GIA Montpellier (Comité de Soutien à Georges Ibrahim Abdallah)
CGA (Coordination des Groupes Anarchistes)
CRI (Coordination contre le Racisme et l’Islamophobie)
Ensemble ! 34
Les Désobéissants 34
MAN (Mouvement pour une Alternative Non-violente)
NPA 34 (Nouveau Parti Anticapitaliste)
PG (Parti de gauche)
Podemos (Cercle de Montpellier)
SOLIDAIRES 34
UJFP (Union Juive Française pour la Paix)
Soutien de : Maison de la Paix, Amis de l’Arche



Mots-clés

Israël   /    Palestine   /    Répression   /    Société