http://www.revolutionpermanente.fr/ / Voir en ligne
La Izquierda Diario
14 de avril de 2022 Twitter Faceboock

Faire front contre l’extrême-droite
Science Po. L’extrême droite attaque des étudiants mobilisés contre le second tour Macron-Le Pen
Simon Derrerof
Astrid Rivera

Ce jeudi 14 avril, des militants d’extrême droite de la cocarde, aidés par des militants de l’Uni et GZ ont attaqué et agressé les étudiants qui occupaient Science-Po Paris. Face aux intimidations et aux attaques de l’extrême droite, faisons front !

Link: http://www.revolutionpermanente.fr/Science-Po-L-extreme-droite-attaque-des-etudiants-mobilises-contre-le-second-tour-Macron-Le-Pen

Mercredi 13 avril des étudiants de Science-Po Paris ont décidé de se mobiliser contre le duel réactionnaire entre Macron et Le Pen au second tour et décidaient du blocage de Science-Po Paris, à l’image de la Sorbonne ou de l’ENS. Ce jeudi 24 avril alors que de nombreux étudiants de Science-Po avaient quitté le lieu pour rejoindre la place de la Sorbonne et l’assemblée générale appelée par l’occupation de la Sorbonne, des nervis d’extrême droite en ont profité pour attaquer et agresser les étudiants mobilisés.

De nombreuses vidéos circulent sur les réseaux sociaux montrent une attaque violente de contre les étudiants. Des militants de la cocarde qui a revendiqué l’attaque ont agressé les étudiants, déchirant les banderoles antifascistes de l’occupation et distribuant les coups.

Un élève de Science-Po que nous avons interviewé nous a raconté les faits " Après 15H, une grosse trentaine de fachos sont arrivés armés, cagoulés, avec des gazeuses, ils nous ont attaqué. On a pas voulu se mettre en danger donc nous sommes partis. C’était clairement une attaque de fachos, ils ont craqué des fumis bleux blancs rouges, nous ont agressé. Bien sur ils n’ont pas été arrêté par la police, la brav s’est interposée mais n’a rien fait".

Cette attaque de militants qui, rappelons le, appellent à voter pour Marine Le Pen montre la volonté des militants d’extrême droite d’intimider ceux qui refusent un nouveau quinquennat réactionnaire et préparent dors et déjà un troisième tour social face au second tour entre Le Pen et Macron. De plus, dans un climat réactionnaire renforcé par les offensives xénophobes et sécuritaires du gouvernement et par une campagne présidentielle profondément marquée par les thèmes de l’extrême droite, les groupes défendant les idées les plus nauséabondes se sentent en confiance et multiplient les agressions.

Face à leurs intimidations et agressions, il faut répéter clairement que nous ne reculerons pas. Solidarité avec les étudiants agressés et attaqués !

 
Revolution Permanente
Suivez nous sur les réseaux
/ Révolution Permanente
@RevPermanente
[email protected]
www.revolutionpermanente.com