http://www.revolutionpermanente.fr/ / Voir en ligne
La Izquierda Diario
25 de mars de 2022 Twitter Faceboock

Guerre en Ukraine
A Bruxelles, Biden menace Poutine en cas d’usage d’armes chimiques en Ukraine

Le président états-unien participait ce jeudi aux sommets de l’Union européenne, de l’OTAN et du G7 et a appelé à « l’unité complète et totale » contre Poutine, un mois après le début de l’invasion de l’Ukraine.

Link: http://www.revolutionpermanente.fr/A-Bruxelles-Biden-menace-Poutine-en-cas-d-usage-d-armes-chimiques-en-Ukraine

Article traduit depuis La Izquierda Diario

Invité au sommet des 27 dirigeants de l’Union européenne, Joe Biden a appelé ce jeudi à construire une « unité complète et totale » pour freiner le président russe Vladimir Poutine et ses efforts pour « briser l’OTAN ».

« L’unité de l’Europe dans son ensemble, pas seulement l’OTAN, mais aussi le G7 et cette organisation [l’Europe], est vraiment la chose la plus importante que nous puissions faire pour arrêter cet homme, que, dans notre pays, nous considérons avoir déjà commis des crimes de guerre », a-t-il déclaré.

Un mois après le début de l’invasion russe de l’Ukraine, les chefs d’État et de gouvernement de l’UE étaient réunis pour discuter de l’éventualité de renforcer les sanctions contre Moscou, ainsi que de la position que tient la Chine dans ce conflit. En ce qui concerne le géant asiatique qui maintient une posture ambivalente, Biden a cherché à faire pression par un message direct : « Je pense que la Chine comprend que son futur économique dépendra davantage de ses relations avec l’Occident qu’avec la Russie ».

Le président du Conseil européen, Charles Michel, a souligné que la présence de Biden au sommet était « un signe très fort », de la « solidité » de l’unité entre l’UE et les États-Unis. « Ce sont des temps difficiles et nous devons prendre des décisions correctes et intelligentes pour le futur et pour la sécurité et la stabilité », a-t-il déclaré, se félicitant de la coopération avec le dirigeant américain.

Surtout, au siège de l’OTAN, le président américain a averti que si la Russie employait des armes chimiques, elle rencontrerait une « réponse proportionnelle ». La propagande des États-Unis et de l’UE sur un possible usage de ce type d’armes par la Russie en Ukraine s’amplifie et a été un sujet de discussion du sommet extraordinaire de l’OTAN à Bruxelles. Le message envoyé par les alliés est qu’un tel geste « serait inacceptable et aurait de graves conséquences ».

Toutes ces déclarations sont destinées à renforcer l’orientation militariste des gouvernements impérialistes. Dans le cadre de cette politique, le nombre de troupes états-uniennes déployées sur le territoire européen a considérablement augmenté ces dernières semaines, passant de 60 000 à 100 000. Dans le même temps, les principales puissances européennes ont décidé d’augmenter leurs budgets militaires, ce qui accroît le risque d’une escalade de la guerre en Ukraine.

Les États-Unis, l’UE, ainsi que d’autres partenaires internationaux comme le Canada, coopèrent par ailleurs depuis le début de l’invasion russe de l’Ukraine pour imposer des sanctions coordonnées contre Moscou et fournir des armes l’armée ukrainienne.

 
Revolution Permanente
Suivez nous sur les réseaux
/ Révolution Permanente
@RevPermanente
[email protected]
www.revolutionpermanente.com