http://www.revolutionpermanente.fr/ / Voir en ligne
La Izquierda Diario
23 de février de 2022 Twitter Faceboock

Droit à l’avortement
Colombie. Le mouvement des femmes obtient la dépénalisation de l’avortement après des années de lutte
Émilie Vallée

Après des années de lutte, le mouvement des femmes en Colombie a obtenu la dépénalisation de l’avortement jusqu’à la 24ème semaine de grossesse. Une preuve que seule la lutte paie, et qu’il faut continuer le combat jusqu’au bout pour obtenir ce droit encore inexistant dans plusieurs pays.

Link: http://www.revolutionpermanente.fr/Colombie-Le-mouvement-des-femmes-obtient-la-depenalisation-de-l-avortement-apres-des-annees-de

Crédits photo : Raul ARBOLEDA / AFP

En Colombie, l’avortement est dépénalisé depuis lundi jusqu’à la 24ème semaine de grossesse suite à une décision du conseil constitutionnel, à 5 votes contre 4. En effet, depuis 2006 il n’était autorisé que dans des cas précis, notamment en cas de viol, de danger pour la vie de la mère ou si le fœtus n’était pas viable. Non seulement cela empêchait les femmes de disposer librement de leur corps, mais même les femmes qui rentrait dans les critères de la loi était souvent contraintes de poursuivre leur grossesse, faute de pouvoir prouver qu’elles avaient été violées par exemple.

Le président Ivan Duque a déclaré « Nous sommes face à une décision qui concerne l’ensemble de la société colombienne et cinq personnes ne peuvent proposer à la nation quelque chose d’aussi atroce que de permettre l’interruption d’une vie jusqu’à six mois de gestation ». Il ajoute que l’avortement risque d’être utilisé comme « un mécanisme contraceptif ». Des déclarations nauséabondes qui reflètent les positions des gouvernements réactionnaires remettant en cause le droit aux femmes de disposer elles-mêmes de leur corps.

Même si elle n’est pas une complète légalisation, cette dépénalisation est une victoire pour les Colombiennes et le mouvement féministe qui se sont battus depuis des années pour obtenir le droit à l’avortement sûr, légal et gratuit. Plus encore, elle s’inscrit dans une série de victoires obtenues en un peu moins d’un an et demi, avec [la légalisation de l’avortement en Argentine https://www.revolutionpermanente.fr/Historique-La-lutte-feministe-conquiere-le-droit-a-l-avortement-en-Argentine] et [sa dépénalisation au Mexique.https://www.revolutionpermanente.fr/Mexique-Apres-des-annees-de-lutte-le-mouvement-des-femmes-obtient-la-depenalisation-de-l-avortement]

C’est la mobilisation de milliers de femmes à travers tous le continent qui a permis la conquête de ce droit fondamental. Mais ce droit est encore loin d’être assuré jusqu’au bout en Amérique latine, puisque la Colombie est seulement le cinquième pays d’Amérique latine à dépénaliser l’avortement

A travers le monde, les gouvernements réactionnaires tentent de limiter ou de supprimer le droit des femmes à disposer de leur corps. En Amérique Latine l’avortement n’est encore autorisé que dans 5 pays. En Pologne l’avortement est [quasiment devenu illégal - https://www.revolutionpermanente.fr/Pologne-Les-femmes-massivement-dans-la-rue-pour-defendre-le-droit-a-l-IVG] sauf en cas de viol ou de danger pour la mère ou le foetus, ou au Texas où il est interdit depuis le mois de mai d’avorter après les premiers battement de cœur du fœtus soit environ 6 semaines de grossesse, donc dans un délai dans lequel une grande partie des femmes ne savent même pas qu’elles sont enceintes.

Face à toutes ces tentatives de restriction, il faut continuer à mener la lutte jusqu’au bout. C’est par la mobilisation que l’ensemble des femmes obtiendront ce droit et sa garantie. Alors que les différents gouvernements cherchent à remettre en cause ce droit fondamental à travers le monde, il s’agit de continuer à le défendre bec et ongles.

 
Revolution Permanente
Suivez nous sur les réseaux
/ Révolution Permanente
@RevPermanente
[email protected]
www.revolutionpermanente.com