×

SNCF

Présentation de la réforme des retraites, salaires : « grève massive » des aiguilleurs du Bourget ce mardi

Depuis la fin novembre, les cheminots du triage du Bourget sont en grève. Après une première négociation très peu convaincante, la grève se durcit et les cheminots annoncent une « journée noire » ce mardi 10 janvier, en l’élargissant à l’ensemble des agents du Bourget.

Noah Rapa

9 janvier

Facebook Twitter

Crédits photos : les cheminots du Bourget en grève contre la réforme des retraites de 2019

Alors que la direction a feint de ne pas reconnaître l’impact de la grève, elle s’est ravisée en proposant un premier rendez-vous aux grévistes ce mercredi 4 janvier. Une négociation peu fructueuse, étant donné que la direction a proposé des primes et quelques améliorations des conditions de travail encore très loin des revendications posées par les grèvistes. Pour rappel, ces derniers demandent une indemnité métier de 15 euros par jour de travail, une prime « pouvoir d’achat » de 2000 euros, et des créations de postes supplémentaires pour palier au sous-effectif. Face à cela, la direction a proposé une prime exceptionnelle de maximum 400€, ainsi que quelques primes immédiates qui ne seront pas pérennes. Sur les postes supplémentaires, la direction n’a proposé qu’un seul nouveau poste, bien loin des nécessités.

Comme en témoignent certains cheminots, la cohésion et la solidarité se sont développées ces dernières semaines, de sorte que chaque gréviste ait son mot à dire et décide des suites de la grève. Chaque décision prise pour la forme et la continuité de la grève est votée. En ce sens, pour le premier rendez-vous de négociation, une délégation désignée par les grévistes eux-mêmes a été voté. Les grévistes ont tenu à avoir une délégation qui représente l’ensemble des agents en fonction de leur situation et de leur poste, ainsi que des syndiqués et des non syndiqués.

D’après les calculs des grévistes, c’est près de 1500 heures de retards de train qui se sont accumulées sur les trains de Fret, soit des millions d’euros de pertes, un chiffre qui grossit chaque jour. Et la grève s’est renforcée au sein des cheminots : voyant la direction fébrile, et dans la perspective de la « journée noire » du mardi 10 janvier, quelques agents, hésitants au départ à rejoindre la grève des 59 minutes, se sont cette fois-ci déclarés grévistes sur cette grosse journée de grève sur le triage du Bourget. Une journée qui devrait presque atteindre 100% de grévistes, et qui appelle d’autres secteurs du Bourget, comme celui des agents de manœuvre Fret, à rejoindre la grève.

Pour renforcer la grève, les aiguilleurs et aiguilleuses du triage veulent s’adresser aux autres agents du Bourget (Fret, maintenance du réseau, etc.). La journée de grève du 10 janvier sera l’occasion de réunir l’ensemble de ces cheminots en assemblée générale. « Avec cette journée, on a voulu appeler les cheminots du Bourget, tous métiers confondus, à débrayer avec nous afin de poser aussi sur la table leurs propres revendications. On voudrait se réunir et discuter tous ensemble, nos problématiques autour des salaires et sous-effectifs sont les mêmes dans les différents secteurs de l’entreprise, c’est une manière de dire qu’il faut se battre tous ensemble et non pas secteur par secteur, les uns et les unes après les autres  », nous explique Laura, cheminote gréviste et élue Sud-rail. « Des échos que nous avons, ce sera une journée suivie dans différents métiers au sein du triage du Bourget. On pense que la grève sera massive ».

La grève des contrôleurs survenue durant le mois de décembre n’est évidemment pas passée inaperçue du côté des aiguilleurs. «  Je pense qu’il est important de tirer des leçons de la grève des contrôleurs, notamment sur les aspects d’auto-organisation et du rôle des directions syndicales  », avance Laura.

La journée du 10 janvier sera aussi marquée par la présentation de la réforme des retraites par le gouvernement. « Notre grève n’est pas déconnectée de la situation économique et politique que l’on traverse. L’inflation progresse chaque jour, on perd du salaire réel, et le gouvernement veut nous faire croire que c’est en travaillant plus longtemps que l’on s’en sortira, alors que dans notre quotidien on voit déjà nos collègues qui sont cassés à cause des conditions de travail, du travail en horaires décalés, on se demande comment on pourrait travailler encore plus longtemps. En réalité, ils veulent préserver les profits déjà monstrueux des grands patrons. Donc cette journée doit d’ores et déjà nous permettre de commencer à mettre sur la table la nécessaire bataille contre les attaques du gouvernement Macron, et en particulier la réforme des retraites, dont les contours vont se préciser le 10. Et cela n’est pas qu’un problème des seuls cheminots mais de l’ensemble du monde du travail et de la jeunesse, il s’agit d’un problème de société et d’un combat que l’on doit préparer  », indique Laura.


Facebook Twitter
Etampes. Grève des chauffeurs de bus : « on appelle les autres dépôts à nous rejoindre »

Etampes. Grève des chauffeurs de bus : « on appelle les autres dépôts à nous rejoindre »

« Notre lutte est légitime » : face à la répression, les Transdev Coubron et Chelles tiennent bon

« Notre lutte est légitime » : face à la répression, les Transdev Coubron et Chelles tiennent bon

« Ils ne proposent que des miettes » : deuxième semaine de grève à Transdev Coubron et Chelles

« Ils ne proposent que des miettes » : deuxième semaine de grève à Transdev Coubron et Chelles

Le nombre de salariés payés au SMIC n'a jamais été aussi élevé

Le nombre de salariés payés au SMIC n’a jamais été aussi élevé

Les voies jaunes : un film qui fait entendre la France des Gilets jaunes

Les voies jaunes : un film qui fait entendre la France des Gilets jaunes

Uber Eats : les livreurs appellent à la grève ce weekend contre la baisse de leur rémunération

Uber Eats : les livreurs appellent à la grève ce weekend contre la baisse de leur rémunération


« Il faut élargir et coordonner » : des travailleurs des transports en soutien aux grévistes de Transdev

« Il faut élargir et coordonner » : des travailleurs des transports en soutien aux grévistes de Transdev

Woippy. Grève victorieuse pour les livreurs de la sous-traitance d'Amazon

Woippy. Grève victorieuse pour les livreurs de la sous-traitance d’Amazon