×

Plus d’essence dans le moteur de la Macronie ?

VIDEO. Un raffineur de Grandpuits : "Pour nous pas de trêve de noël, les stations seront bientôt à sec !"

Depuis ce 17 décembre, 5 des 8 raffineries sont en grève reconductible, la pénurie ne va pas tarder pour 7 d’entre elles.

Facebook Twitter

« Faites vos pleins, les stations vont être à sec, on ne lâchera pas ! Pour nous pas de trêve de noël, y a rien du tout, on passera noël au pâté de foie sur le piquet ! », lance Florian, gréviste sur le site de Grandpuits.

Dans le secteur privé, les raffineries sont à la pointe de la mobilisation contre la réforme des retraites. Le 10 décembre, sept des huit raffineries françaises étaient mobilisées, avec la possibilité évoquée d’un mouvement reconductible. Ce 17 décembre, les raffineries Total de La Mède, de Normandie, de Pétroinéos Lavéra et la raffinerie de Grandpuits ont été rejointes dans la grève reconductible par celle de Donges en Loire-Atlantique.

Dans le cortège parisien, nous avons interviewé Florian, 35 ans, qui travaille en trois-huit sur la raffinerie de Grandpuits. « Je suis en grève depuis le 5 décembre, je suis à 7 jours de salaire perdus, ça fait 7 jours que je perds du pognon, mais je ne pense pas qu’à ma gueule. J’ai une fille qui a 9 ans, je pense à elle. Je pense aux générations futures. Rejoignez-nous, soyez avec nous, et nous on lâchera rien, vraiment rien ! » Sur le site, 90% des travailleurs en trois-huit sont grévistes. Florian appelle à ce que tous les secteurs du public et du privé convergent. « Rejoignez-nous, manifestez, faites ce que vous pouvez dans vos corps de métier mais on ne lâchera rien ! Les raffineries sont dans la place et on ne lâchera rien, je vous le dit ! »

N’hésitez pas à venir apporter votre soutien aux grévistes de Grandpuits (Seine-et-Marne). « Si vous avez des palettes, du bois, du café, on est preneurs, parce que ça devient dur, on est fatigués. Mais passez nous voir, et nous on ne lâchera rien ! »


Facebook Twitter
« Ils veulent museler toute contestation ». La CGT Fleury Michon appelle à la grève contre la répression

« Ils veulent museler toute contestation ». La CGT Fleury Michon appelle à la grève contre la répression

100€ à débourser pour accéder à son CPF : le gouvernement fait à nouveau payer les travailleurs

100€ à débourser pour accéder à son CPF : le gouvernement fait à nouveau payer les travailleurs

5 jours de mise à pied : la SNCF réprime Marion, cheminote ayant dénoncé une agression sexuelle

5 jours de mise à pied : la SNCF réprime Marion, cheminote ayant dénoncé une agression sexuelle

SNCF : 300 personnes en soutien à Régis, menacé de licenciement pour avoir dénoncé des VSS

SNCF : 300 personnes en soutien à Régis, menacé de licenciement pour avoir dénoncé des VSS

Roissy : face à la pression patronale, les salariés d'un sous-traitant de Sixt en grève reconductible

Roissy : face à la pression patronale, les salariés d’un sous-traitant de Sixt en grève reconductible

« Tavares gagne 36,5 millions grâce aux ouvriers sous-payés » Vincent, délégué CGT Stellantis

« Tavares gagne 36,5 millions grâce aux ouvriers sous-payés » Vincent, délégué CGT Stellantis

Toulouse. Marche blanche en mémoire d'Adrien, employé de l'ATPA-SPA en lutte contre la maltraitance animale

Toulouse. Marche blanche en mémoire d’Adrien, employé de l’ATPA-SPA en lutte contre la maltraitance animale

Chambéry. Les parents d'élèves rejoignent la mobilisation en soutien à une enseignante

Chambéry. Les parents d’élèves rejoignent la mobilisation en soutien à une enseignante