^

Notre classe

Répression

VIDÉO. La police nasse les cheminots venus interpeller Macron à Gare de Lyon

Les cheminots rassemblés à Gare de Lyon ont été réprimés et nassés par la police qui les a empêchés d'interpeller Macron, venu fêter les 40 ans du TGV. Ils étaient venus dénoncer la casse du service public alors que le PDG de la SNCF annonce 3000 suppressions de postes.

vendredi 17 septembre

Crédit photo : Révolution Permanente

Ce vendredi, Macron était à Gare de Lyon pour fêter les 40 ans du TGV en compagnie du ministre des transports Jean-Baptiste Djebbari et du PDG de la SNCF Jean-Pierre Farandou. À cette occasion, un rassemblement était organisé par le syndicat Sud Rail pour dénoncer l’ouverture à la concurrence des transports publics et la casse du service public. Problématique d’autant plus saillante que ce matin, Jean-Pierre Farandou, le PDG de la SNCF, annonçait la suppression prochaine de 2 000 à 3 000 postes.

Le rassemblement a été réprimé par la police, armée de boucliers et de matraques, qui a empêché les cheminots mobilisés d’accéder au hall où Macron était présent. Les policiers ont nassé les cheminots, qui ont fini par réussir à forcer le passage.

Pendant que Macron déploie une opération de communication pour célébrer les 40 ans du TGV, il réprime les cheminots – sans qui les transports publics ne tourneraient pas – qui dénoncent leurs conditions de travail dégradées ainsi que la casse du service public.




Mots-clés

Transdev   /    Répression policière   /    Police   /    Cheminot-e-s   /    Grève   /    SNCF   /    Répression   /    Notre classe