×

Crime de lèse-majesté

Ritchy Thibault, enfermé 50h et poursuivi pour avoir interpellé Macron : solidarité !

Privé de liberté pendant 50 heures, Ritchy Thibault est réprimé pour avoir interpellé le président en plein salon de l’agriculture. Face à ce procès pour crime de lèse-majesté, il faut faire front.

Youri Andre

28 février

Facebook Twitter
Ritchy Thibault, enfermé 50h et poursuivi pour avoir interpellé Macron : solidarité !

Crédit photo : Capture d’écran, Le Média

Depuis samedi 24 février, le militant et co-fondateur du média Peuple Révolté Ritchy Thibault fait l’objet d’une féroce répression de la part de l’Etat, pour avoir interpellé Emmanuel Macron lors du salon de l’agriculture, en déclarant : « L’éborgneur, n’oublie jamais que nous sommes dans le pays de la révolution française, le pays qui fait tomber la tête des monarques ! » Phrase qui lui vaut aujourd’hui d’être poursuivi par le cabinet du président pour menace de mort.

C’est en plein salon de l’agriculture, sur fond de colère agricole intense et persistante, que Ritchy a interpellé le président. La police l’a violemment interpellé et exfiltré par la suite. Son objectif était de dénoncer celui qui « saccage la planète, [qui] broie la vie des gens, [qui] est le va-t-en guerre absolu sur le plan international » et qui « ordonne qu’on défigure » les gilets jaunes, comme il l’a expliqué chez Le Média par la suite.

Pour ce crime de lèse-majesté, il a passé 46 heures en garde à vue avant d’être déféré au tribunal de Paris. Dans un premier temps, il est interpellé pour « trouble à l’ordre public » et « outrage à agent dépositaire de l’autorité publique » deux qualifications qui sont tombées durant la garde à vue. Alors que le procureur avait requis une interdiction de manifester et un contrôle judiciaire, l’équipe juridique du militant est parvenue à faire retirer ces réquisitions. Cependant, Ritchy est toujours poursuivi pour menace de mort, à la suite d’une plainte de l’Elysée déposée par le biais du cabinet de Macron. Son procès aura lieu le 9 août, devant la 28e chambre correctionnelle.

En revenant sur son action et la répression dont il est la cible, Ritchy a rappelé que ses propos sur l’histoire française et la répression d’État étaient tout à fait factuels. La répression subie par ce militant pour avoir simplement exercé son droit à la liberté d’expression représentent une attaque ouverte contre les droits démocratiques les plus primaires, symptôme de l’approfondissement des aspects les plus autoritaires de la Ve République. En effet, la crise actuellement traversée par le régime s’exprime de plus en plus par des pratiques de répression des libertés démocratiques et la criminalisation des éléments de contestation à l’égard du pouvoir, personnifié dans la figure bonapartiste de Macron.

Pendant le mouvement des retraites, les procès pour outrage au monarque présidentiel se sont multipliés, à l’instar du retraité poursuivi pour outrage pour avoir traité Macron d’ordure sur Facebook ou des trois personnes attaquées pour avoir interpellé Macron à Selestat en Alsace. Tous ces exemples de répression témoignent une fois de plus de la fragilité du pouvoir, incapable de répondre à la contestation dans le pays par autre chose que de la coercition.

Ils soulignent aussi l’importance de répondre par la solidarité. Face à un gouvernement qui enchaîne les attaques autoritaires, il faut faire front avec Ritchy Thibault. Celui-ci appelle à se rassembler au tribunal le 9 août pour son procès, soyons nombreux à le soutenir !


Facebook Twitter
 « Dette » et « guerre » : double matraquage et attaques en préparation

« Dette » et « guerre » : double matraquage et attaques en préparation

Lidl : comment l'entreprise soutient la colonisation en Cisjordanie

Lidl : comment l’entreprise soutient la colonisation en Cisjordanie

Solidarité : SUD Rail & la CGT Energie 75 apportent leur soutien à Anasse Kazib, convoqué par la police

Solidarité : SUD Rail & la CGT Energie 75 apportent leur soutien à Anasse Kazib, convoqué par la police

Formation des enseignants : Macron cherche à renforcer le contrôle des futurs profs

Formation des enseignants : Macron cherche à renforcer le contrôle des futurs profs

Mort de Shemseddine : non aux mesures répressives, il faut des moyens pour la jeunesse !

Mort de Shemseddine : non aux mesures répressives, il faut des moyens pour la jeunesse !

« Economie de guerre » : à Bergerac, Macron inaugure une usine militaire pour faire parler la poudre

« Economie de guerre » : à Bergerac, Macron inaugure une usine militaire pour faire parler la poudre

Limitation du droit d'asile, enfermement aux frontières : le Parlement européen adopte le pacte migratoire

Limitation du droit d’asile, enfermement aux frontières : le Parlement européen adopte le pacte migratoire

Périmètre « antiterroriste », QR code, surveillance généralisée : Darmanin dévoile son plan pour les JO

Périmètre « antiterroriste », QR code, surveillance généralisée : Darmanin dévoile son plan pour les JO