×

REJOINS LE POING LEVE !

Réunion lycéenne à Paris et Toulouse : détruire le capitalisme pour sauver la planète !

L’été rythmé par les catastrophes climatiques aux quatre coins du monde nous rappelle une fois de plus qu’il y a urgence à tout changer. Pendant que les riches se baladent en jets privés après avoir engendré des profits records en détruisant les sols et en exploitant des millions de travailleurs, on nous demande d’éteindre les lumières et de faire preuve de « sobriété ». Parce que nous n’accepterons pas de payer la crise climatique à la place des classes dominantes, Le Poing Levée lycées t’invite à sa réunion de rentrée le 28 septembre à Paris, et le 21 septembre à Toulouse : l’occasion de discuter de comment mettre fin au capitalisme plutôt que de se résigner à attendre la fin du monde.

Le Poing Levé Lycées

17 septembre 2022

Facebook Twitter

Cet été, le monde entier s’est confronté aux ravages de la crise climatique, nous rappelant l’urgence de tout changer. D’un côté, les phénomènes climatiques meurtriers se sont amplifiés dans les régions qui en subissaient déjà les impacts depuis des années. Au Pakistan, des inondations meurtrières ont frappé plus de 33 millions de personnes, faisant au moins 1300 morts et détruisant plus d’un million d’habitations. L’Inde et le Bengladesh ont été frappés par une canicule historique. La chine également, avec une sécheresse tellement intense que le fleuve emblématique Yangtsé s’est retrouvé à sec. En Amazonie, le nombre de feu enregistrés a battu les records des quinze dernières années. Sur le continent africain, la sécheresse a provoqué des famines mettant en danger la vie de million de personnes, faisant ressurgir le spectre des « révoltes de la faim ».

Signe d’une crise écologique globale qui s’approfondit et s’étend, des territoires jusqu’ici relativement épargnés ont également été frappé de plein fouet par la sécheresse et les canicules. Des pics de chaleur record ont ainsi été enregistrés un peu partout en Europe, qui a subi sa pire sécheresse en 500 ans et des méga-feux, comme en Grèce, en France, en Espagne ou au Portugal, ont ravagé l’écosystème. Rien que dans ces deux derniers pays, l’OMS annonçait en juillet qu’au moins 1700 personnes étaient mortes, à cause de la canicule. En France, un récent rapport estime que 11 000 personnes pourraient être décédées pour la même raison.

Dans ce contexte, et malgré la chaleur insupportable, les travailleurs ont continué d’être exploités sans ménagement par le patronat, avec parfois des conséquences tragiques. Ainsi, en France, 4 ouvriers sont morts en deux semaines de canicules sur leur lieu de travail. Aux Etats-Unis, un livreur de la société UPS est mort dans son camion sous la chaleur suffocante. Pendant ce temps, les capitalistes ont continué d’engranger d’immenses profits, et ne sont pas arrêtés de voyager dans leur jet privé ou dans leur yacht. Dans une tribune du Monde, on apprend ainsi qu’« au mois de juillet, les 6 jets privés de grands groupes français (Bouygues, Bolloré, Artémis, Décaux et Arnault) auraient effectués 53 vols et émis 520 tonnes de CO2, soit l’équivalent des émissions d’un Français moyen pendant 52 années ». En parallèle, Macron nous demande de bien éteindre la lumière en sortant d’une pièce ou encore d’éteindre le chauffage d’une pièce en cours d’aération…

La crise que nous vivons est multiple, et la question énergétique est au centre de tous les débats actuellement. Macron nous appelle à la « sobriété énergétique », et reste bien déterminé à nous faire payer de nos vies les crises que nous traversons. Alors que 63 milliardaires français polluent plus que la Suède, la Finlande et le Danemark cumulés, c’est bien à nous que Macron compte faire payer « la fin de l’abondance » ! Notre avenir n’est pas compris dans leur plan. Nous ne pouvons accorder aucune confiance à ce système et à ses dirigeants. Seule la lutte à mort contre ce système moribond et celle pour le socialisme est viable !

C’est pourquoi, avec Le Poing Levé Lycée, lors de la Marche mondiale pour le Climat appelée par Youth For Climate, nous serons présents dans plusieurs villes en France, comme Toulouse le 23 septembre, et aussi à Paris le dimanche 25 septembre. Mais surtout, nous vous invitons à nous rejoindre pour une rencontre à Toulouse le mercredi 21 à 18h, à la Pizzeria Belfort (Métro Jean Jaurès), et à Paris le mercredi 28 septembre, à l’étage du bar Le Dellys, au 5 rue des deux gares (10e), pour discuter ensemble de la crise écologique que nous traversons, et, essentiellement, de comment nous pouvons y faire face !


Facebook Twitter
InVivo, derrière la coopérative « verte », un géant de l'agrobusiness anti-syndicats et anti-écolo

InVivo, derrière la coopérative « verte », un géant de l’agrobusiness anti-syndicats et anti-écolo

La question de l'État dans la crise écologique. Débat avec Peter Gelderloos

La question de l’État dans la crise écologique. Débat avec Peter Gelderloos

Nestlé. L'eau était contaminée et filtrée illégalement, l'Etat a caché le scandale

Nestlé. L’eau était contaminée et filtrée illégalement, l’Etat a caché le scandale

Forage de pétrole en Gironde : un nouveau scandale écologique validé par le gouvernement

Forage de pétrole en Gironde : un nouveau scandale écologique validé par le gouvernement

Week-end de répression contre les opposants à l'A69 : la police tente d'assiéger la ZAD

Week-end de répression contre les opposants à l’A69 : la police tente d’assiéger la ZAD

Un musée financé par l'industrie du pétrole à Bordeaux ? Quand les « verts » font dans l'or noir

Un musée financé par l’industrie du pétrole à Bordeaux ? Quand les « verts » font dans l’or noir

Forages pétroliers : Greta Thunberg et des milliers de jeunes écolos mobilisés dans les rues de Bordeaux

Forages pétroliers : Greta Thunberg et des milliers de jeunes écolos mobilisés dans les rues de Bordeaux


Ursula Von der Leyen renonce à la réduction des pesticides : un cadeau pour l'agro-business

Ursula Von der Leyen renonce à la réduction des pesticides : un cadeau pour l’agro-business