^

Monde

Il y en a qui se frottent les mains

Merci Trump ! Israël va renforcer l’occupation en Cisjordanie

Le gouvernement israélien a annoncé mardi la construction de 2500 nouveaux logements dans les colonies de la Cisjordanie occupée. C’est la seconde déclaration de ce type après la victoire de Trump.

jeudi 26 janvier 2017

CS

Mardi, Israël a révélé des plans pour la construction de 2500 nouveaux logements dans les colonies de Cisjordanie occupée : il s’agit de la seconde déclaration de ce type depuis que le président états-unien, Donald Trump, est entré en fonction, annonçant qu’il serait moins critique que ses prédécesseurs à l’égard de ces projets.

Le premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu estime qu’avec Trump au pouvoir il a toute licence pour avancer vers une intensification de la politique de colonisation et d’occupation des territoires palestiniens. En attendant que ne se formalise la promesse de Trump de déménager l’ambassade des Etats-Unis à Jérusalem, ce qui revient à reconnaître la ville comme capitale de l’Etat d’Israël, Netanyahu progresse dans la construction massive de logements à destination des colons dans les territoires occupés, construction considérée comme illégale par la majorité des pays.

Un communiqué du ministère de la Défense, qui administre les terres dont Israël s’est emparé pendant la guerre de 1967, tente de relativiser le fait que la majorité des constructions se situerait dans les blocs de colonies existants qu’Israël prétend conserver sur la base d’un prétendu accord de paix avec les Palestiniens. Cependant, le découpage divulgué par le cabinet du premier ministre a montré que de grandes parties des logements prévus le sont à l’extérieur de ces blocs.

Quelque 350.000 colons vivent en Cisjordanie et 200.000 autres à Jérusalem Ouest, qu’Israël a saisi avec la guerre de 1967. Au-delà de ces blocs importants, dont la plupart se situent à la frontière avec Israël, il existe plus de 100 colonies de moins grande ampleur, éparpillées sur les collines de Cisjordanie. De plus, à la récente annonce de la construction de logements en Cisjordanie s’ajoute celle de l’expansion des colonies à Jérusalem Est, réalisée dimanche dernier.

Nabil Abu Rdainah, porte-parole du président palestinien Mahmoud Abbas, a condamné la déclaration israélienne. Au cours de la campagne électorale états-unienne, Trump a indiqué qu’il ne s’opposerait pas à la construction de colonies, une position accueillie avec ferveur par le gouvernement du premier ministre Benjamin Netanyahu. On imagine pourquoi.



Mots-clés

Israël   /    Proche et Moyen-Orient   /    Palestine   /    Monde