^

Genres et sexualités

Droit à l'avortement

Menace contre le droit à l’avortement : la police réprime la contestation à Los Angeles

Plus d’un millier de personnes sont descendues dans les rues de Los Angeles pour manifester contre les attaques au droit à l’avortement. La police, lourdement armée, les a durement réprimés.

jeudi 5 mai

Crédit photo : AP Photo/Ringo H.W. Chiu

Dans la nuit du 3 au 4 mai, des dizaines de milliers de personnes se sont mobilisés dans tous les Etats-Unis pour le droit à l’avortement après la fuite d’un document confirmant notre plus grande crainte : la Cour suprême prévoit de revenir sur la jurisprudence Roe v. Wade (un arrêt de 1973 qui garantit le droit à l’avortement à l’échelle fédérale).

À Los Angeles, plus d’un millier de personnes ont participé à des rassemblements et à des manifestations. Des jeunes et des moins jeunes ont pris la parole pour défendre le droit à l’avortement sous le regard de la police et des forces armées. Alors que des lycéens prononçaient un discours, des policiers équipés de gilets pare-balles se tenaient déjà prêts. Il est clair qu’ils se préparaient à aller au contact des manifestants.

Les manifestations se sont poursuivies dans la nuit et les manifestants ont bloqué des rues. Alors qu’ils marchaient du palais de justice fédérale sur la 1ère rue Ouest jusqu’à Pershing Square, des escouades de policiers se sont abattues sur les manifestants.

Des agents de la Sécurité intérieure étaient également présents, munis d’armes à gros calibre.

La menace policière est allée plus loin encore. À un moment donné, les policiers ont agressé un manifestant, le frappant, ainsi que d’autres personnes, avec une matraque.

Alors que les policiers prétendent avoir été attaqués par les manifestants, les vidéos montrent le contraire. Il est clair que les policiers ont attaqué les manifestants. Il est également évident que les policiers sont intervenus à une marche pour le droit à l’avortement en tenue anti-émeute et lourdement armés. Il s’agit d’une tactique d’intimidation visant à empêcher la population de manifester pour ses droits, alors même que ces droits sont supprimés sans ménagement.

Nous savons que nous gagnerons le droit à l’avortement dans la rue, en organisant des manifestations massives et combatives. La police, conçue pour défendre le système capitaliste, patriarcal et raciste, est notre ennemie dans cette lutte.

Article initialement paru sûr LeftVoice

Traduction : Joshua Cohn



Mots-clés

Avortement   /    Répression policière   /    Genre   /    IVG   /    Etats-Unis   /    Répression   /    Genres et sexualités