×

Grève du 26 janvier

Marseille : plusieurs centaines de grévistes au meeting de la CGT à Martigues le 26 janvier

Ce jeudi 26 janvier, à l'occasion de la journée de grève des raffineurs, dockers, électriciens et gaziers, la CGT 13 organisait un meeting à Martigues en soutien aux salariés mobilisés. L'occasion de préparer la mobilisation nationale contre la réforme des retraites du 31 janvier et de poser la question du plan de bataille à adopter.

Correspondant.e Marseille

29 janvier 2023

Facebook Twitter

Crédits Photo : Révolution Permanente Marseille

Des centaines de personnes étaient rassemblées ce jeudi 26 janvier sur le site pétrochimique de Lavéra dans les Bouches-du-Rhône à l’occasion d’un meeting organisé par l’Union Départementale CGT 13. Nationalement, l’ensemble des raffineurs, électriciens, dockers et gaziers étaient appelés à se mettre en grève à quelques jours de la future date de mobilisation interprofessionnelle du 31 janvier.

Le meeting marseillais a rassemblé des salariés de diverses entreprises du secteur pétrochimique comme Total la Mède, Ineos ou la centrale thermique de Gardanne. D’autres secteurs comme les ports et docks ou l’énergie étaient présents, accompagnés par certaines délégations CGT notamment de cheminots, de travailleurs territoriaux ou encore d’hospitaliers.

Différentes interventions se sont succédées à la tribune pour dénoncer une réforme des retraites injuste qui précarise d’autant plus ceux et celles qui souffrent de carrières hachées et des métiers les plus pénibles. La revendication du retour à une retraite à 60 ans et 55 ans pour les métiers pénibles a ponctué les différentes prises de parole.

Renaud Henry de la CGT Énergie Marseille, dénonce « un monde de la finance qui n’a plus aucune honte » spéculant sur des prix de l’électricité qui explosent. Une situation à laquelle ont récemment répondu les actions « Robin des bois » de la CGT énergie en rendant l’énergie gratuite pour des hôpitaux, des lycées et des HLM ».

Le meeting a aussi été l’occasion de poser la question du plan de bataille pour faire plier Macron. En effet, cette journée de mobilisation du 26 janvier s’inscrit dans le calendrier posé par les raffineurs, qui, dès le 11 janvier, ont posé la nécessité d’une grève reconductible à partir du 6 février. Un calendrier rejoint le 20 janvier par la CGT-Energie.

Cette journée du 26 janvier a donc permit de faire connaître la perspective du calendrier posé par les raffineurs le 6, 7 et 8 février. Si cette journée est restée cantonnée à quelques fédérations CGT, la perspective d’une reconductible passera par l’adresse à d’autres secteurs, notamment en s’appuyant sur la massivité des journées interprofessionnelles nationales de l’intersyndicale.

Dans ce sens, les actions envers les autres secteurs du monde du travail et le développement de l’organisation des grèves à la base seront décisives pour entraîner l’ensemble de la classe ouvrière dans un mouvement de grève reconductible qui dépasse les seuls raffineurs, électriciens et gaziers.


Facebook Twitter
Répression syndicale, du jamais vu depuis l'après-guerre

Répression syndicale, du jamais vu depuis l’après-guerre

Education. Dans le 95, la mobilisation se construit autour du lycée Simone de Beauvoir

Education. Dans le 95, la mobilisation se construit autour du lycée Simone de Beauvoir

Grève illimitée à l'hôpital du Mans : « On met des rustines à chaque fois mais on est au bout »

Grève illimitée à l’hôpital du Mans : « On met des rustines à chaque fois mais on est au bout »

« C'est du jamais-vu » : Grève massive des conducteurs de bus de Lacroix pour les salaires

« C’est du jamais-vu » : Grève massive des conducteurs de bus de Lacroix pour les salaires

Reconductible à Paul Eluard : la mobilisation se construit contre la casse de l'éducation

Reconductible à Paul Eluard : la mobilisation se construit contre la casse de l’éducation

Grève : l'usine Bosch de Mondeville à l'arrêt contre la menace de suppression d'emplois

Grève : l’usine Bosch de Mondeville à l’arrêt contre la menace de suppression d’emplois

Pourquoi les grèves catégorielles se multiplient-elles à la SNCF ?

Pourquoi les grèves catégorielles se multiplient-elles à la SNCF ?


Pas de rentrée dans le 93 : grève reconductible et AG pour dénoncer la casse de l'éducation

Pas de rentrée dans le 93 : grève reconductible et AG pour dénoncer la casse de l’éducation