^

Politique

Racisme d'Etat

Loi séparatisme : LREM finit de toiletter son projet de loi islamophobe à l’assemblée

En commission spéciale à l’Assemblée, les députés LREM ont voté une nouvelle version de la loi séparatisme sans les "amendements anti-voile" introduits par la droite au Sénat. Une tentative pour la macronie de passer pour modérée, en faisant oublier que Darmanin et Schiappa sont bien les architectes de cette loi raciste et liberticide.

vendredi 11 juin

Crédits photo : AFP

En avril dernier, le Sénat avait durci le projet de loi séparatisme, déjà profondément raciste, en rajoutant des amendements concernant l’interdiction du port du voile et pour la « neutralité » à l’université. Cette série islamophobe d’amendements anti-voile, avait été validée par l’Assemblée après une première lecture du texte.

Cette semaine, dans une commission spéciale de trois jours, les députés de l’Assemblée se sont réunis une deuxième fois pour adopter un nouveau texte de loi. Dans cette nouvelle version, les amendements concernant le port du voile ont été supprimés.

L’hypocrisie En Marche

Cette nouvelle version a sans surprise été critiquée par Les Républicains, qui revendiquent fermement les amendements anti-voile proposés initialement par le Sénat. Selon 20 Minutes, le député LR Eric Ciotti a déclaré que « Les Républicains ne voteront pas en l’état ce texte ». Un autre élu LR des Alpes-Maritimes a complété : « Je déplore profondément le travail de déconstruction qui a été opéré par cette commission spéciale de ce qu’avait opportunément réalisé le Sénat ». L’amendement visant à interdire le port ostensible de signes religieux pour les accompagnateurs de sorties scolaires, mais aussi ceux qui permettent d’interdire le port du burkini dans les piscines et le port du voile pour les mineures, ont tous été effectivement à l’initiative de LR, et voté à la majorité par la droite du Sénat.

Si Les Républicains restent fidèles à eux-mêmes, ce n’est pas le cas pour le parti présidentiel. En effet les députés LREM saluent l’effacement des amendements sur le voile, se donnant une image faussement progressiste. Toujours selon 20 Minutes, le rapporteur général du texte, le député LREM Florent Boudié a annoncé que « sur le principal point d’achoppement, le voile, il n’y avait pas d’entente possible. Ce n’était pas dans l’esprit de laïcité défendue par la loi de 1905 sur la séparation des Eglises et de l’Etat », a-t-il poursuivi avant de déclarer vouloir « éviter de faire du voile une obsession pathologique ».

Pourtant, LREM est bien responsable de l’offensive islamophobe et raciste dans le pays, avec la dissolution du CCIF, les procès infâmes en "islamogauchismes", et la loi séparatisme dont Macron et Darmanin sont bien à l’initiative. C’est bien ce dernier qui taxait d’ailleurs Marine Le Pen d’être trop molle lors d’un débat télévisé. Qui plus est, concernant le voile à proprement parler, le délégué général LREM qui avait déclaré qu’une candidate LREM voilée n’était pas compatibles avec les valeurs du parti.

Cette prise de position n’est pas faite au hasard. A l’heure de la campagne présidentielle de Macron, LREM a besoin de se repositionner par rapport à l’extrême-droite. Après avoir volontairement mis les thématiques racistes, répressives et autoritaires afin de se projeter dans un duel face à Marine Le Pen en 2022, il est maintenant tant pour Macron de tenter de ressusciter un front républicain derrière lui, afin de s’assurer les voix de l’électorat de gauche au second tour des prochaines élections présidentielles.

Dans cette mesure, aucun front commun n’est possible avec Macron et Darmanin pour lutter contre l’extrême-droite. Il s’agit au contraire de se battre contre le racisme d’Etat et en premier lieu les lois racistes et liberticides de ce gouvernement en exigeant le retrait de la loi séparatisme et de la loi Sécurité Globale. C’est avec ces mots d’ordre qu’il s’agit de se mobiliser dans la rue dès ce samedi 12 juin : contre l’extrême-droite, le racisme d’Etat et le gouvernement Macron.




Mots-clés

Loi séparatisme   /    LREM   /    Voile   /    Islamophobie   /    Extrême-droite   /    Politique