×

Retrait de la réforme des retraites !

Grèves, blocages et AG du secteur de l’énergie en Gironde : préparer le 31 janvier en reconductible

Ce jeudi 26 janvier, les 33 sites des entreprises des Industries électriques et gazières de Gironde étaient en grève pour préparer la date de mobilisation nationale du 31 janvier contre la réforme des retraites. Une action de blocage était organisée à la Centrale EDF de Blaye et dans le même temps une AG réunissait près de 150 énergéticiens à Eysines pour décider des suites de la grève. Ils ont unanimement voté la reconduction de la grève à partir du 31 janvier.

Jahan Lutz

26 janvier 2023

Facebook Twitter

Les 33 sites des entreprises des Industries électriques et gazières de Gironde étaient en grève ce jeudi 26 janvier dans le cadre du plan de bataille de 48h puis 72h de grèves et d’actions publié par les raffineurs et rejoint par la Fédération CGT Mines et Énergies.

Les énergéticiens grévistes ont ainsi organisé un blocage de la centrale EDF à Blaye, action interprofessionnelle puisqu’une délégation de dockers les a rejoints.

Dans le même temps, une Assemblée Générale des grévistes était appelée par la CGT Energies 33 sur le site d’Enedis à Eysines. Cette AG a réuni près de 200 grévistes, syndiqués et non-syndiqués, de différentes entreprises électriques et gazières (Enedis, GRDF, EDF, Régaz, Gaz de Bordeaux, Serval, RTE).

L’AG s’est ouverte par des interventions sur la situation et les perspectives de la mobilisation, comme celle de Vanessa, représentante syndicale de la CGT Energies 33.

L’AG a ensuite soumis au vote deux propositions qui ont chacune été votées à l’unanimité. Les grévistes ont d’abord voté la reconduction de leur grève à partir du 31 janvier, et ensuite « la reprise en main de l’outil de travail ». Cette seconde résolution implique le contrôle des travailleurs sur les outils de production, de transport, ou de distribution de l’énergie : concrètement les grévistes ont directement coupé l’électricité sur l’ensemble du site Enedis d’Eysine, mais ils ont également réaffirmé qu’ils pourraient faire des « coupures ciblées » ou mettre en place toute action qui « rétablisse l’électricité pour les personnes en situation de précarité énergétique » à l’image de la CGT Energies 13 qui a réduit les tarifs de l’électricité pour les boulangers.

Enfin, l’Assemblée Générale des énergéticiens a reçu des délégations étudiantes, de l’éducation nationale et de la santé, venues afin de nouer des liens inter-secteurs et interprofessionnels comme le revendique Marie-Laure Charchar dans une intervention durant l’AG.

Les énergéticiens sont déterminés à durcir le mouvement contre la réforme des retraites et préparent les perspectives d’une grève reconductible dès le 31 janvier pour faire plier le gouvernement jusqu’au retrait de sa réforme.


Facebook Twitter
Scandale : l'inspection du travail refuse le licenciement de Christian Porta, InVivo tente de passer en force

Scandale : l’inspection du travail refuse le licenciement de Christian Porta, InVivo tente de passer en force

Grève massive des conducteurs de bus de Montesson et Argenteuil pour les salaires

Grève massive des conducteurs de bus de Montesson et Argenteuil pour les salaires

Pour un 1er mai contre leurs guerres et l'austérité : rejoins les cortèges de Révolution Permanente !

Pour un 1er mai contre leurs guerres et l’austérité : rejoins les cortèges de Révolution Permanente !

Casse sociale chez Casino : plus de 3000 postes supprimés !

Casse sociale chez Casino : plus de 3000 postes supprimés !

Contre la répression de Siham Touazi, la CGT 95 appel à un rassemblement le 7 mai à Pontoise

Contre la répression de Siham Touazi, la CGT 95 appel à un rassemblement le 7 mai à Pontoise

Toulouse. Les ingénieurs de CS Group en grève contre le « flex office »

Toulouse. Les ingénieurs de CS Group en grève contre le « flex office »

Victoire ! L'inspection du travail refuse le licenciement d'Alexandre, délégué syndical à la Fnac

Victoire ! L’inspection du travail refuse le licenciement d’Alexandre, délégué syndical à la Fnac

Éducation : la grève du 22 avril ne peut rester isolée, il faut un plan pour élargir la lutte !

Éducation : la grève du 22 avril ne peut rester isolée, il faut un plan pour élargir la lutte !