×

Convergence exemplaire

Gilets jaunes acte IV : le comité Adama et l’Intergare appellent à une assemblée générale !

Après le cortège commun samedi dernier du collectif des cheminots de l’Intergare et du Comité Adama aux côtés de jeunes et d’étudiants, les deux collectifs appellent désormais à une assemblée générale pour s’organiser et préparer le quatrième acte !

Facebook Twitter

Anasse Kazib, cheminot du collectif de l’Intergare et Assa Traoré du comité Vérité pour Adama ont ainsi publié une vidéo pour inviter toutes les personnes souhaitant discuter et préparer l’acte IV à s’y joindre. Un exemple de convergence exemplaire dans un moment où l’aspiration au tous ensemble se fait de plus en plus ressentir et où de nombreux secteurs rentrent dans la bataille au côté des gilets jaunes. Mais cette échéance, tout comme l’était le cortège du 24 novembre est aussi la démonstration de la nécessité qu’il y a à ce que le mouvement ouvrier s’unisse au mouvement contre la répression policière et contre toutes les formes d’oppression !

Alors rendez-vous jeudi 6 décembre à 19h à la Bourse du travail de Saint-Denis !

Événement Facebook

« Gilets Jaunes. Préparons l’acte IV ensemble !

Après Saint-Lazare samedi dernier, rencontrons-nous pour faire perdurer notre alliance aux côtés des Gilets Jaunes !!

Samedi 1er décembre, au milieu des nombreux affrontements entre Gilets jaunes et forces de police, un cortège hors du commun a vu le jour : à l’appel du Collectif Inter-gares et du Comité Adama, jeunes de quartier, cheminots, étudiants et gilets jaunes ont défilé ensemble au départ de Saint-Lazare.

Ce cortège est une belle image des alliances que nous cherchons à créer dans cette situation explosive, mais nous ne comptons pas nous arrêter là. Il faut renforcer et élargir le mouvement des gilets jaunes, affirmer que nos luttes ont leur place dans le combat des gilets jaunes, seule façon d’empêcher toute instrumentalisation de l’extrême-droite.

C’est pourquoi nous invitons l’ensemble des collectifs et secteurs ayant répondu positivement à l’appel de Saint-Lazare, qu’ils soient étudiants, jeunes de quartier, gilets jaunes ou syndicalistes en désaccord avec la politique des confédérations, pour une rencontre jeudi soir.

A l’ordre du jour, la préparation de notre participation à l’acte IV du mouvement samedi prochain, mais aussi la proposition de créer un comité d’action permettant de coordonner de façon plus large nos actions et initiatives dans la période.

Jeudi 6 décembre, 19h, à la bourse du travail à Saint-Denis »

Comité la Vérité pour Adama

Collectif des cheminots de l’Intergare


Facebook Twitter
Scandale : la direction de InVivo menace de fermer l'usine en cas de réintégration de Christian Porta

Scandale : la direction de InVivo menace de fermer l’usine en cas de réintégration de Christian Porta

« C'est le patron qui tremble » : François Ruffin affiche son soutien à Christian Porta

« C’est le patron qui tremble » : François Ruffin affiche son soutien à Christian Porta

SNCF : la direction prête à doubler la prime JO après la grève massive des cheminots

SNCF : la direction prête à doubler la prime JO après la grève massive des cheminots

« Demain ça sera Stellantis Poissy » : les grévistes de MA France appellent à étendre le combat

« Demain ça sera Stellantis Poissy » : les grévistes de MA France appellent à étendre le combat

Grève à la RATP : la colère grandit, quelle perspective pour massifier la mobilisation ?

Grève à la RATP : la colère grandit, quelle perspective pour massifier la mobilisation ?

4 grévistes de Rougier & Plé menacé·es de licenciement suite à leur mobilisation

4 grévistes de Rougier & Plé menacé·es de licenciement suite à leur mobilisation

Sophie Binet, des avocat·e·s et des inspecteurs du travail dénoncent le licenciement illégal de Christian Porta

Sophie Binet, des avocat·e·s et des inspecteurs du travail dénoncent le licenciement illégal de Christian Porta

Avertissement, mises à pied : 5 nouveaux salariés de Neuhauser-InVivo réprimés par la direction

Avertissement, mises à pied : 5 nouveaux salariés de Neuhauser-InVivo réprimés par la direction