^

Notre classe

Communiqué de la CGT

Fausses couches au travail, la CGT interpelle le gouvernement

(AFP/PHILIPPE HUGUEN) La CGT et les personnalités signataires de la pétition de soutien à Ayele, caissière de O’Marché Frais à La Courneuve, licenciée après avoir fait une fausse couche sur son lieu de travail, lancent une action en ligne d’interpellation de Laurence Rossignol, Ministre des droits des femmes, et Myriam El Khomri, Ministre du travail.

mercredi 18 janvier 2017

Ayele licenciée Malgré les milliers de signatures de la pétition pour Ayele, les rassemblements et la médiatisation de l’affaire, la direction de O’Marché Frais refuse de revenir sur sa décision et à ce jour, Ayele est sans emploi.

Myriam El Khomri et Laurence Rossignol aux abonnées absentes La CGT a donc adressé le 28 novembre un courrier aux ministres Laurence Rossignol et Myriam El Khomri, leur demandant de prendre des mesures pour protéger les femmes enceintes. Malgré de multiples relances, les ministres n’ont pas donné suite à ce courrier.

Un drame qui n’est pas isolé Le 22 décembre, la CGT a rendu publique une situation similaire. Fadila, caissière dans un Auchan situé à Tourcoing, a été victime d’une fausse couche sur son lieu de travail en novembre après que son employeur n’ait pas aménagé son poste malgré sa demande. La situation d’Ayele et de Fadila dissimule des centaines d’autres cas similaires qui sont inacceptables. Au 21e siècle, les femmes ne devraient pas mettre leur grossesse en danger à cause de leurs conditions de travail. Le gouvernement doit faire intervenir l’Inspection du Travail à Auchan et O’Marché Frais et mettre en place les dispositifs nécessaires à une meilleure protection des femmes enceintes.

Lire la lettre ouverte à LAURENCE ROSSIGNOL et MYRIAM EL KHOMRI