^

Jeunesse

Communiqué Le Poing Levé Paris 1

Contre les menaces de l’extrême-droite : Anasse Kazib doit pouvoir faire sa conférence à Paris 1

Depuis plusieurs jours une campagne raciste à l'initiative de groupuscules d'extrême-droite tente d'empêcher la venue d'Anasse Kazib à la Sorbonne. Contre les menaces et les intimidations, Anasse Kazib doit pouvoir faire sa conférence à Paris 1. Communiqué du Poing Levé.

lundi 7 février

À l’occasion du cycle de conférence sur les présidentielles organisé à Paris 1, Le Poing Levé a invité le 9 février prochain Anasse Kazib à venir prendre la parole et à y présenter son projet pour l’université, la jeunesse étudiante et travailleuse.

Depuis plusieurs jours, une campagne raciste essaye d’empêcher sa venue. La semaine dernière, le Figaro lançait la cabale en ouvrant très largement ses colonnes à un délégué national de l’Uni et à sa présentation raciste du cheminot taxé de « candidat anti-France ». Depuis plusieurs groupuscules d’extrême-droite font dans la surenchère nauséabonde pour intimider ceux et celles qui militent l’échéance.

Affichages racistes et islamophobes sur Anasse Kazib devant la Sorbonne, menaces et interpellations contre les militants du Poing Levé et leurs soutiens, rondes de nervis se revendiquant des Natifs – l’organisation d’extrême droite née de la dissolution de Génération Identitaire- devant la Sorbonne : l’extrême-droite parisienne est de sortie.

Cette offensive immonde contre le candidat de Révolution Permanente n’est pas la première que ses soutiens auront eu à supporter. Depuis les premiers jours de la déclaration de candidature d’Anasse Kazib, celui-ci fait quotidiennement face aux menaces d’une extrême-droite profondément raciste et anti-ouvrière.

Face aux menaces et intimidations, nous ne cèderons à aucune pression. Anasse Kazib doit pouvoir s’exprimer à la Sorbonne et y discuter de son programme pour la jeunesse et pour les travailleurs avec toutes celles et tous ceux qui souhaiteraient venir le rencontrer.

Dans le contexte, de profonde polarisation à droite, alors que les Zemmour, Marine le Pen et l’ensemble du camps identitaire ont pignon sur rue dans les médias et que l’ensemble de la bourgeoisie nous promet un après 2022 fait d’offensives anti-sociales et sécuritaires, la présence d’Anasse, un ouvrier issu de l’immigration, est une nécessité.

Pour une fac antiraciste, féministe et lutte des classes, nous vous attendons nombreux et nombreuses le 9 février à 19h dans l’amphi 2B du centre Panthéon.



Mots-clés

#Anasse2022   /    Anasse Kazib   /    Le Poing Levé   /    Racisme   /    Extrême-droite   /    Jeunesse