×

De la gêne à la colère

Champion du monde du malaise : après la défaite, opération récupération pour Macron

Après la défaite à l’issue d’un match d’exception contre l’Argentine, Emmanuel Macron a foncé sur le terrain puis dans les vestiaires pour se mettre en scène aux côtés de l’équipe de France. Malaisant.

Paul Morao

19 décembre 2022

Facebook Twitter

« Vous avez eu le cœur, la faim l’envie » : si la détermination de l’équipe de France dans cette Coupe du monde et lors de la finale qui l’opposait hier à l’Argentine a été largement saluée, l’envie d’écouter ces mots de Macron dans les vestiaires hier était bien moins évidente.

Devant les caméras de BFM, les joueurs français sont apparus abattus pendant que le Président débitait un discours creux comme il en a le secret. « Vous avez fait vibrer des millions de gens », « quand il manque un truc, vous y pouvez rien », « vous allez en gagner des autres », « dès demain on est repartis à l’assaut » : Macron a multiplié les clichés avant de saisir par la nuque Didier Deschamps de façon très appuyée… et très gênante.

Ces images couronnaient une opération présidentielle grossière. Après avoir décalé l’annonce de la réforme des retraites par peur de la mobilisation sociale et pour pouvoir profiter de « l’effet Coupe du monde », le Président avait en effet choisi d’y aller à fond dans la récupération politique hier soir.

Dès la fin des tirs au but, Macron a ainsi foncé sur le terrain pour se mettre en scène aux côtés de l’équipe, et notamment de la star Kylian Mbappé. Mais, cherchant à jouer les pères rassurants pour les caméras, Macron est surtout apparu comme un gros lourd, aux signes de pseudo-affection déplacés, outranciers voire violents tellement ils étaient forcés.

En 2018 déjà, Macron avait lancé une grande OPA sur la victoire des Bleus, allant jusqu’à empêcher le « traditionnel » passage de l’équipe de France sur les Champs Élysées pour les recevoir directement à l’Élysée pour une garden-party. Cette année, Macron montre qu’il est tout aussi prêt à récupérer les défaites.

« Il ne faut pas politiser le sport » avait expliqué le Président le mois dernier à propos des appels au boycott diplomatique de la Coupe du monde au Qatar, grand ami de l’État français. Sauf si cela peut permettre de se mettre en scène en chef d’État proche des Français et de l’équipe qu’ils ont été des millions à suivre malgré le rejet des conditions de son organisation.

Victoire ou non, il n’y avait cependant que Macron pour croire à la magie de la communication et penser que le résultat aurait changé profondément la situation française, à quelques semaines de la présentation de la réforme des retraites. Car aucune ferveur sportive ne pourra faire oublier l’inflation, la crise énergétique et une contre-réforme ultra-violente rejetée par la grande majorité de la population.

Tout au plus, les images de hier soir auront rajouté aux raisons de vouloir en découdre - pour en finir avec la politique pro-patronale du gouvernement, pour arracher aux grandes entreprises leurs profits indécents, pour vivre dignement - celle de faire enfin taire Macron. En 2018, la haine suscitée par « le président des riches » avait été décisive pour embraser la colère des Gilets jaunes.


Facebook Twitter
Surveillance olympique : des centaines de milliers de parisiens seront contrôlés par QR Code

Surveillance olympique : des centaines de milliers de parisiens seront contrôlés par QR Code

Durée d'allocation, durcissement des règles : Attal précise son offensive contre l'assurance chômage

Durée d’allocation, durcissement des règles : Attal précise son offensive contre l’assurance chômage

Mathilde Panot convoquée par la police : face au nouveau saut répressif, il faut faire front !

Mathilde Panot convoquée par la police : face au nouveau saut répressif, il faut faire front !

Solidarité ! Un militant BDS convoqué à Montpellier après la plainte d'un sénateur PS

Solidarité ! Un militant BDS convoqué à Montpellier après la plainte d’un sénateur PS

Simplification administrative : des annonces creuses qui préparent des offensives d'ampleur

Simplification administrative : des annonces creuses qui préparent des offensives d’ampleur

À 100 jours des JO, Darmanin finalise son plan ultra-répressif

À 100 jours des JO, Darmanin finalise son plan ultra-répressif

Douze maires du 93 convoqués pour avoir défendu la nécessité d'un plan d'urgence dans l'éducation

Douze maires du 93 convoqués pour avoir défendu la nécessité d’un plan d’urgence dans l’éducation

Révolution Permanente débarque sur Twitch à partir de dimanche

Révolution Permanente débarque sur Twitch à partir de dimanche