^

Du Pain et des Roses

DROIT A L’IVG

Capitalisme patriarcal : le prix des pilules du lendemain explose après l’attaque contre l’avortement

Suite à la révocation du droit à l'avortement, de nombreuses personnes se sont procurées en urgence des pilules du lendemain. Les fournisseurs en ont profité pour faire exploser les prix, parfois multipliés par cinq.

lundi 27 juin

Crédits photo : PHILIPPE HUGUEN / AFP

Ce vendredi 24 juin, la Cour suprême des États-Unis a voté à six voix contre trois le retrait du droit à l’avortement (IVG). Dans la foulée, plusieurs Etats comme le Missouri, l’Alabama ou le Wisconsin ont immédiatement interdit l’avortement, et nombreux autres se préparent à les suivre.

Conséquence de ce recul historique, le prix des pilules du lendemain, qui permet de prévenir une grossesse si elle est prise jusqu’à trois jours après un rapport non-protégé, a explosé sur le continent. Selon le journal Elle, quelques heures après l’annonce de l’annulation du décret Roe v. Wade, de nombreux sites qui proposent la vente de pilule du lendemain affichaient une rupture de stocks. D’autres sites affichaient quant à eux des délais de livraisons à rallonge, dépassant parfois plus d’une semaine.

Une situation qui s’est immédiatement répercutée sur les prix : selon le journal Le Point, le prix des pilules du lendemain est passé de 10$ à 47$ en une journée sur le site d’Amazon. Si l’explosion des prix va impacter les plus précaires, déjà les plus exposées face à la suspension de l’arrêt Roe v. Wade, les grandes enseignes elles commencent déjà à faire du profit sur cette détresse.Une situation révélatrice de comment les grands groupes capitalistes s’accommodent des décisions réactionnaires, tant que celles-ci permettent d’augmenter leur chiffre d’affaire.

Alors que la Cour Suprême menace d’aller plus loin en attaquant le droit à la contraception, la dépénalisation de l’homosexualité et le mariage sexuel, le seul moyen pour lutter contre ces politiques toujours plus conservatrices est de s’organiser par la base pour la défense des droits fondamentaux, en toute indépendance de l’État, du patronat et des institutions.

Dans cette perspective, les mobilisations comme celle organisée à New York, qui a réuni 20.000 manifestants autour de deux principes, à savoir l’avortement sûr, gratuit et légal sur demande et la nécessité de construire un mouvement de masse indépendant dans les rues et sur les lieux de travail, sont des exemples à suivre.



Mots-clés

Avortement   /    IVG   /    Droits des femmes   /    Etats-Unis   /    Du Pain et des Roses