×

Présidentielles 2022

A propos d’un communiqué du NPA sur les Présidentielles

Un communiqué a été publié au nom de la direction du NPA pour contester le fait qu'Anasse Kazib a présenté sa pré-candidature à la présidentielle lors du Conseil Politique National du 4 avril. Ce communiqué est à la fois mensonger et illégitime. Ci-dessous la mise au point de Révolution Permanente.

6 avril 2021

Facebook Twitter

Un communiqué a été publié au nom de la direction du NPA pour contester le fait qu’Anasse Kazib aurait présenté sa pré-candidature à a présidentielle lors du Conseil Politique National du 4 avril. Ce communiqué est néanmoins le fait d’une seule et unique fraction du parti, celle qui s’auto-intitule “regroupement du 3 et 4 octobre” et qui est profondement hostile à la pré-candidature d’Anasse et au courant qu’elle représente (Révolution Permanente). Ce communiqué est à la fois mensonger et illégitime. Mensonger car la proposition du nom d’Anasse a bel et bien été portée au débat, y compris par voie d’une contribution écrite, désormais publique, et longuement discutée au sein du Conseil Politique National, qui d’ailleurs, se déroulant en distanciel, ne prévoyait pas de votes. Illégitime car elle ne représente qu’une seule fraction du NPA, qui n’était déjà pas majoritaire au dernier Congrès en 2018 et l’est encore moins aujourd’hui. Si cette fraction se reconnait davantage dans des listes portées en commun avec la LFI, comme celle de la Nouvelle Aquitaine pour les Régionales (qui ce soit dit en passant n’a jamais été discuté dans AUCUNE instance du parti), c’est son droit, mais cela n’enlève rien à la légitimité de Révolution Permanente et d’Anasse de porter, en tant que partie intégrante du NPA, une autre orientation, incarnée par sa pré-candidature, à moins de considérer que dans le NPA il y a des militants et des courants de seconde zone. C’est pourquoi nous continuerons à la porter et à la défendre dans et à l’extérieur du NPA !

Le NPA-Révolution Permanente

Ici la contribution du NPA-Révolution Permanente au Conseil national Politique du 4 avril.


Facebook Twitter
Mathilde Panot convoquée par la police : face au nouveau saut répressif, il faut faire front !

Mathilde Panot convoquée par la police : face au nouveau saut répressif, il faut faire front !

Douze maires du 93 convoqués pour avoir défendu la nécessité d'un plan d'urgence dans l'éducation

Douze maires du 93 convoqués pour avoir défendu la nécessité d’un plan d’urgence dans l’éducation

Révolution Permanente débarque sur Twitch à partir de dimanche

Révolution Permanente débarque sur Twitch à partir de dimanche

Contre le délit d'opinion, pour défendre notre droit à soutenir la Palestine : il faut faire front !

Contre le délit d’opinion, pour défendre notre droit à soutenir la Palestine : il faut faire front !

Durée d'allocation, durcissement des règles : Attal précise son offensive contre l'assurance chômage

Durée d’allocation, durcissement des règles : Attal précise son offensive contre l’assurance chômage

À 100 jours des JO, Darmanin finalise son plan ultra-répressif

À 100 jours des JO, Darmanin finalise son plan ultra-répressif

« Plan de stabilité » du gouvernement : la Cour des comptes et le FMI font pression

« Plan de stabilité » du gouvernement : la Cour des comptes et le FMI font pression

Compte épargne temps : les directions syndicales s'entendent avec l'U2P pour aménager la misère

Compte épargne temps : les directions syndicales s’entendent avec l’U2P pour aménager la misère