×

Tout le monde déteste la réforme

60% de la population favorable au blocage du pays : il faut durcir le mouvement !

Un nouveau sondage Elabe indique que 60% de la population est favorable au blocage du pays. Des chiffres qui montrent qu’après les réussites du 19 et du 31 janvier, la construction d’une grève reconductible doit s’installer dans le paysage.

Seb Nanzhel

3 février 2023

Facebook Twitter

Crédits photo : O Fil Des Contrastes

Rien n’y fait. Ni le passage d’Olivier Véran chez Cyril Hanouna, ni les deux (laborieuses) heures de prime time offertes par France 2 à Elisabeth Borne. Encore moins la rhétorique indécente d’un gouvernement « proche du monde du travail » et les envois massifs de mails de propagande aux fonctionnaires. Le gouvernement est tout simplement incapable de vendre sa réforme des retraites, rejetée à raison par une partie écrasante de la population. Un rejet qui se consolide et se radicalise comme le démontrent les chiffres du sondage « L’opinion en direct » réalisé par Elabe pour BFMTV.

Le sondage hebdomadaire démontre ainsi que l’opposition à la réforme des retraites est toujours très forte : 71% de la population se dit opposée à cette réforme, soit 5% de plus qu’il y a deux semaines. Plus intéressant, le pourcentage de la population très opposée à la réforme (le choix le plus radical offert par le sondage) a marqué une augmentation de 19% en trois semaines, soit depuis le début de la mobilisation, pour atteindre 41% de la population. Un signe que les premières dates réussies, mais également la rhétorique du gouvernement, et ses attaques contre les mobilisations et les grèves radicalisent une partie de la population dans leur opposition. Autre signal très intéressant : le rejet des la réforme est plus fort chez les femmes que chez les hommes. Pas dupées par les coups de com’ du gouvernement, ces dernières ont bien compris qu’elles seront parmi les premières impactées par la réforme.

La mobilisation quant à elle, a le soutien de 64% de la population et 66% souhaitent qu’elle se poursuive. Les personnes « contraintes de se restreindre pour boucler leurs fins de mois » sont 71% à soutenir la mobilisation. Un chiffre qui tend à confirmer l’idée que la colère et la mobilisation contre la réforme des retraites est indissociable de colères plus larges, notamment contre le coût de la vie et les bas salaires. Ces données confirment également la tendance constatée la semaine dernière du soutien des retraités. Ces derniers, pourtant épargnés par la réforme et constituant l’une des bases sociales du macronisme, sont 57% à avoir la mobilisation en sympathie.

Le nombre de personnes qui s’affirment avec certitude prêtes à se mobiliser augmente légèrement pour atteindre le niveau impressionnant de 23% de la population. Un chiffre qui reflète d’ailleurs l’entrée des jeunes dans la danse, avec une augmentation de 7% sur une semaine des jeunes qui se mobiliseront certainement. Et plusieurs données présentes dans le sondage peuvent éclairer sur les clés pour parvenir à concrétiser la sympathie extrêmement large en mobilisation concrète.

Canal Telegram : @revolution_permanente

Premièrement, le sondage rapporte que « 32% des Français affirment qu’ils aimeraient pouvoir manifester et faire grève mais ne pas être en capacité de le faire. Cette attitude est encore plus marquée chez les femmes (36%), les employés et ouvriers (42%) ». Une donnée qui atteste des difficultés à faire grève dans différents secteurs du monde du travail, et spécifiquement les secteurs les plus précaires, féminisés, et les moins organisés. L’enjeu est dès lors de leur transmettre un soutien aussi bien matériel qu’organisationnel permettant d’étendre la grève. Le développement de cadres interprofessionnels, la mise en place de caisses de grèves ainsi que l’envoi de délégations ouvrières et étudiantes vers ces entreprises constituent dans ce sens des éléments centraux.

Car pendant que le gouvernement est confiant que « s’il y a une grande manif tous les dix jours, cela ne nous fera pas reculer », comme le confiait une source gouvernementale à BFMTV à la suite de l’énorme réussite du 31, l’heure est plus que jamais à poser la question d’un plan permettant effectivement que les travailleurs bloquent le pays. Une nécessité largement comprise et soutenue, car 60% des sondés et 67% des actifs déclarent « qu’ils comprendraient que les grévistes bloquent le pays, car c’est le seul moyen pour que le gouvernement retire ou modifie sa réforme des retraites. » Un chiffre en augmentation (+5% en deux semaines), ici encore porté par les femmes et par la jeunesse : 75% des moins de 25 ans se prononcent en faveur du blocage.

Une preuve que l’entrée dans la danse de la jeunesse est un point d’appui essentiel. Le travail est encore important pour construire les AG et les mobilisations étudiantes et lycéennes, ainsi que leurs liens avec le monde du travail. Leur radicalité et leur aspiration à « bloquer le pays » pourrait infuser, et donner de la force aux travailleurs, ainsi que l’envie de se doter, eux aussi, de cadres d’auto-organisation.

Dans ce sens, ces chiffres et les réussites importantes du 19 et du 31 confirment la colère et l’aspiration d’une partie importante de la population à en découdre face à cette réforme. Des éléments qui montrent que les dates isolées posées par l’intersyndicale - a fortiori un samedi – sont encore très en dessous des potentialités et des aspirations présentes à la base. Dans ce sens, le plan de grève de 48 heures à partir du 7 février appelé conjointement par les fédérations nationales CGT des cheminots, pétrochimie, énergie et ports et docks doit servir de point d’appui pour poser la question de la reconduction de la grève. Une question qui ne pourra être posée sérieusement que si les travailleurs peuvent en discuter démocratiquement les modalités et s’organiser nationalement pour le réaliser.


Facebook Twitter
Menace de fermer l'usine : InVivo durcit l'offensive, faisons front avec Christian Porta et les Neuhauser !

Menace de fermer l’usine : InVivo durcit l’offensive, faisons front avec Christian Porta et les Neuhauser !

Interpellation massive : plus de 100 militants écolos en GAV après une action contre Total

Interpellation massive : plus de 100 militants écolos en GAV après une action contre Total


Crise de la dette : le FMI appelle la France à toujours plus d'austérité

Crise de la dette : le FMI appelle la France à toujours plus d’austérité

Répression coloniale : un dirigeant de la RATP dans la délégation de Macron en Kanaky

Répression coloniale : un dirigeant de la RATP dans la délégation de Macron en Kanaky

Kanaky : Macron temporise mais maintient le cap répressif et colonial

Kanaky : Macron temporise mais maintient le cap répressif et colonial

Offensive historique : la durée d'indemnisation du chômage bientôt réduite de 40% ?

Offensive historique : la durée d’indemnisation du chômage bientôt réduite de 40% ?

Le lieu associatif En Gare de Montreuil expulsé par la police et ses habitants placés en garde-à-vue

Le lieu associatif En Gare de Montreuil expulsé par la police et ses habitants placés en garde-à-vue

Acharnement : Anasse Kazib poursuivi par l'État pour des prises de parole contre l'extrême-droite

Acharnement : Anasse Kazib poursuivi par l’État pour des prises de parole contre l’extrême-droite