^

Notre classe

Grandpuits

Grande campagne de soutien aux raffineurs sur Twitter ce lundi 18h contre le black-out médiatique !

Alors que les raffineurs de Grandpuits sont en grève depuis trois semaines contre Total qui prévoit de supprimer 700 emplois, ils font face au silence des grands médias. Pour les soutenir et visibiliser leur lutte, participez à la campagne Twitter ce lundi à partir de 18h avec le hashtag #SoutienRaffineursTotalGrandpuits

dimanche 24 janvier

Depuis le 4 janvier dernier, les raffineurs de Grandpuits mènent une grève exemplaire contre les 700 suppressions d’emplois de Total dans le cadre d’une vaste opération de greenwashing. Pourtant, en dépit de l’importance de ce combat et des soutiens qu’il a engrangé, le silence médiatique demeure quasiment total sur la grève.

En ce sens, alors que samedi le cortège des raffineurs a fait forte impression dans la manifestation contre les licenciements, la dépêche AFP publié à l’issue de la journée de mobilisation ne mentionne même pas la présence des raffineurs. De même, si les médias ont offert une couverture régulière à des conflits comme celui de Bridgestone, les reportages sur la grève des raffineurs sont restés extrêmement rares.

Dans ce cadre, et pour tenter de briser ce silence, les raffineurs appellent ce lundi à twitter massivement avec le hashtag #SoutienRaffineursTotalGrandpuits pour tenter de briser l’omerta médiatique sur leur lutte. "Il faut casser l’atonie médiatique qui entoure cette lutte. Il y a une lutte à Grandpuits et personne n’en parle." explique notamment Adrien Cornet dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux. D’ores et déjà des personnalités ont annoncé qu’elles répondraient à l’appel à l’image de Olivier Besancenot qui a relayé l’appel sur Twitter.

A partir de 18h il faudra donc être nombreux à twitter #SoutienRaffineursTotalGrandpuits pour aider les grévistes à faire connaître leur lutte et à faire plier le géant Total. Une première initiative pour lancer une grande semaine de mobilisation avec deux rendez-vous importants les 26 et 27 janvier.




Mots-clés

Raffinerie Grandpuits   /    Raffinerie   /    mouvement ouvrier   /    Grève   /    Grèves raffineries    /    Notre classe